FAQFAQ    RechercherRechercher    Liste des MembresListe des Membres    Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs  S'enregistrerS'enregistrer 
  ProfilProfil    Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés    ConnexionConnexion 

SER: synthèse colloque éolien

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Energie2007.fr Index du Forum -> Eolien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
energie2007
Site Admin


Inscrit le: 02 Mar 2007
Messages: 4072

MessagePosté le: Jeu Déc 13, 2012 5:33 pm    Sujet du message: SER: synthèse colloque éolien Répondre en citant

Le SER a accueilli 700 personnes le premier jour. Communiqué :


"Le colloque national éolien, accueilli par la Régions des Pays de la Loire et Nantes Métropole a débuté aujourd’hui. Il a rappelé l’inquiétude des professionnels à court terme tout en soulignant le rôle majeur de l’énergie éolienne dans le cadre de la transition énergétique.

Delphine BATHO, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, a répondu aux questions de Jean-Louis Bal. Après avoir rappelé sa détermination à voir se développer le parc éolien français à un rythme soutenu à même d’atteindre nos objectifs nationaux, elle a indiqué que la Proposition de loi du Député François BROTTES, Président de la commission des affaires économiques et les mesures d’urgence qu’elle contient, seront adoptées en tout début d’année 2013.

Concernant le cadre économique, elle s’est voulue rassurante en confirmant que l’Etat garantira les contrats d’achat existants et prendra les mesures nécessaires en cas d’annulation du tarif par le Conseil d’Etat. Enfin, sur la consolidation d’une filière industrielle, la ministre a rappelé que le lancement imminent du deuxième appel d’offres éolien offshore, dont l’annonce est prévue au début de l’année prochaine, contribuera encore à développer l’activité économique et les emplois sur le territoire national.

Durant cette journée, tous les intervenants ont reconnu la compétitivité de l’électricité de source éolienne, le rôle qu’elle a à jouer dans notre bouquet énergétique et dans notre tissu industriel. Cependant, chaque table ronde a été l’occasion de rappeler les réglementations multiples et redondantes qui retardent le développement du parc éolien français.

« Depuis dix ans et la mise en place du cadre économique tarifaire, les réglementations superfétatoires sont venues alourdir le nécessaire cadre administratif. Cette forme d’énergie, et c’est un euphémisme, a fait l’objet d’une attention particulière, trop particulière ! Mais, sur ces sujets, je pense qu’aujourd’hui, il est permis d’espérer que les choses vont rapidement changer », a déclaré Jean-Louis BAL, Président du Syndicat des énergies renouvelables. "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Jason
GigaWatt
GigaWatt


Inscrit le: 11 Avr 2007
Messages: 2274

MessagePosté le: Ven Déc 14, 2012 3:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et voici mon compte-rendu, en toute mauvaise foi.

Le colloque, il fallait le trouver puisque la cité des congrès arborait une grande affiche "12ème congrès annuel de la société francophone de transplantation"...On accédait au colloque éolien du SER via une petite entrée sur le côté, à peine signalée (pour éviter les manifestations des anti-éolien ou des anti-aéroport?). Le tout sous une pluie battante (et bretonne?).

4 tables rondes animées par l'inoxydable (inévitable?) Philippe Rocher...Et pas de Jean-Marc présent (ni Ayrault, ni Proust, ni Morandini).

2 femmes (Chantal Jouanno et Marion Lettry), la parité progresse Evil or Very Mad

3 grands refrains au cours du colloque :
- Compétivité de l'éolien (terrestre) au moment où le coût du MWh EPR double celui du tarif d'achat éolien (terrestre)
- Réglementation "en mille-feuilles" à simplifier d'urgence, réactivité et bonne volonté des services de l'Etat parfois mises en doute
- Filière en danger (on tremble pour les gros adhérents du SER...)

Table ronde 1 : "Quelle place pour l'éolien dans la transition énergétique?"
Dans le rôle du tartuffe, Michel Crémieux (ENEL France) qui a regretté le cours trop bas de la tonne de CO2. Qui a milité pour relever au maximum les quotas?

Dans le rôle de la girouette optimiste, Mario Pain (DGEC adjoint), pour qui le rythme de développement de l'éolien permettra à la France d'atteindre les objectifs PPI à 2020. Il a montré à la caméra un graphique illisible faisant correspondre quasi-parfaitement le flux annuel théorique et le flux réel. Evidemment, Philippe Rocher l'a raillé jusqu'à ce matin.

Dans le rôle de l'ogre allemand finalement sympathique, Andréas Goergen (Siemens) a fait prendre la hauteur aux débats.

Dans le rôle inévitable mais transparent, Xavier Lefort (ADEME).

Et mes félicitations vont à Pierre Bornard (RTE) et Chantal Jouanno, brillants.

Pierre Bornard a rappellé que si l'éolien est "intermittent" ou "variable", la consommation d'électricité l'est tout autant, et n'est de plus pas (encore) différable. Il a regretté le "déni de réalité" du secteur électrique (face aux défis à relever tant en termes de modernisation du parc de production que des réseaux), ainsi que son "conservatisme"

Chantal Jouanno a jugé stérile d'opposer nucléaire et ENR et renvoie aux travaux de l'OPECST et de la cour des comptes : l'éolien terrestre est compétitif, et la montée en puissance des ENR peut se faire progressivement d'ici à 2050 en diminuant la part du nucléaire.
Elle a rappelé qu'elle a proposé, via un amendement à la PLF 2013, l'instauration d'une taxe carbone (rejeté!). Cette proposition est passée totalement inaperçue, je lui rends donc hommage Cool (même si l'électricité n'était pas concernée).
Enfin, Chantal Jouanno a constaté que le climat parlementaire se tend (encore!) sur le sujet des ENR et n'est pas "confiante" car elle entend des "choses très très dures sur l'écologie". Elle a regretté l'aveuglement de certains de ses collègues parlementaires qui pensent que les réponses à la crise doivent être conjoncturelles alors qu'elles sont structurelles.

Table ronde 2 : "Quel rôle pour les acteurs du développement de l'énergie éolienne?"
Marion Lettry a présenté les résultats (inquiétants) d'une enquête du SER sur l'instruction administrative des projets éoliens : délais trop longs, hétérogénéité des pratiques, recours à l'ancienne réglementation...

Dans le rôle du naïf, Philippe Rocher s'est étonné que les ENR électriques ne se développent pas davantage dans les ZNI car le coût de production est le double de celui de la métropole. Il faut qu'il révise le mode de compensation en ZNI et milite pour un développement de la concurrence dans ces zones...

Dans le rôle du (brillant) rescapé, François Jacq (Météo France), qui s'en est bien sorti face aux piques de Philippe Rocher.

Dans le rôle du rescapé, Thierry Vergnaud (Enertrag France), qui a annoncé que le projet de Veulettes était tout juste purgé. Il faut maintenant faire en sorte qu'il soit rentable...

Dans le rôle du message à caractère informatif (gris et triste), Laurent Michel (directeur de la DGPR).

Dans le rôle du "frère de", Antoine Cahuzac (lisez le Canard de cette semaine).

Dans le rôle du juriste sympa et enfin intelligible, Paul Elfasi (CGR Legal).

Table ronde 3 : "Quel rôle pour les acteurs du développement de l'énergie éolienne?"

Dans le rôle des sceptiques, Bertrand Pancher et Jacques Pallas (élus) ne sont pas favorables à la suppression des ZDE (souhaitée par l'administration et le SER).

Dans le rôle du vieux sage qui s'est fait une raison, Marc Vergnet.

Table ronde 4 : "L'industrie éolienne en France : quelles promesses, quel contrat de confiance, quel avenir?"

Réponse : Darty

Damien Mathon a présenté Losedustry 2.0, qui a enfin obtenu son financement (plus de 6 mois quand même pour y arriver...).

Dans le rôle du réaliste, Arnaud Leroy (élu) a qualifié le rapport Ollier de "scud contre la filière" et a jugé "hallucinant que la représentation nationale se soit prêtée à ce jeu". Il a mis en garde contre les cavaliers législatifs que constituent les dispositions sur l'éolien introduites dans la PPL Brottes (j'en ai déjà parlé sur ce forum).

Dans le rôle de Marty Mc Fly, Yvon André (EDF EN France) et Jérôme Pécresse (Alstom) ont souhaité le retour des appels d'offres terrestres.

Dans le rôle du gazier mais finalement non, Henri Ducré (GDF Suez) a relaté que le "petit gazier français a été doublé par l'électricien international". Optimiste, il préfère dire que GDF Suez "n'a pas gagné" l'appel d'offres éolien offshore.

Dans le rôle du modérateur familial, Louis-François Durret (Areva) n'a pas voulu pronostiquer la date du dépassement du business nucléaire par le business ENR "pour ne pas se fâcher avec les 50 000 collègues du nucléaire".

Et enfin, dans le rôle du toujours jeune homme, Jean-Louis Bal!

Buffet et cocktails : plutôt réussis, avec un acheminement par bus fossiles.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jason
GigaWatt
GigaWatt


Inscrit le: 11 Avr 2007
Messages: 2274

MessagePosté le: Lun Avr 08, 2013 7:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mario Pain y croit encore et récidive :

"En France, les énergies renouvelables doivent couvrir 23 % de la consommation énergétique en 2020, avec le développement de 19 000 mégawatts d'installations éoliennes à terre et 6 000 mégawatts d'installations éoliennes en mer. Ces 6 000 mégawatts permettront de produire près de 3,5 % de la consommation française d'électricité"

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Eolien-en-mer-le-debat-public-a-attire-de-nombreuses-personnes_14066-avd-20130406-64899185_actuLocale.Htm

Aaahhh le "devoir de grisaille". Attendons la prochaine PPI, il aura changé d'avis...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Energie2007.fr Index du Forum -> Eolien Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du site RSS