Accueil : Blog

    Blog : consommons mieux !

mardi 29 janvier 2008

Electricité et gaz: la concurrence ne fait toujours pas recette

97% des Français ne souhaitent pas changer de fournisseur!

Lire la suite

jeudi 17 janvier 2008

Die Welt von Gestern*

Energie2007 livre à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) quelques photos dérobées par un paparazzi 13 rue des Batignolles, le 17 janvier 2007.

Sommes-nous chez eRDF et GrDF? Ici, c'est une agence EDF GDF :



Nous sommes à EDF GDF SERVICES Paris Nord. Le logo date du milieu des années 90, c'était le temps de la Garantie des services (tiens, qu'est-elle devenue?) :



Une annonce, pourtant, nous indique que cette agence est "un accueil des distributeurs d'énergie". Et, dès l'entrée, un présentoir fournit en abondance des fiches explicatives issues du site de la CRE: Energie-infos.



Sortie de voitures jour et nuit. Notre paparazzi a dérobé cette image sur l'une d'entre elles.



Et discuté avec ses occupants :
- Bonjour, je peux prendre en photo votre logo?
- Bien sûr, pas de problème, allez-y. En plus, c'est le nouveau logo !



PS: pour les nostalgiques, cet autocollant est en vente sur priceminister (3,50 €).


* Die Welt von Gestern (le Monde d'hier), Stefan Zweig.

lundi 14 janvier 2008

Julien Noé (Enercoop) : "le marché de l'électricité verte doit s'ouvrir à tous les fournisseurs"

Avec son statut de société coopérative d’intérêt collectif, Enercoop fait figure d’exception dans la liste des fournisseurs d’électricité. Nous sommes une « société à but non lucratif », résume Julien Noé, directeur adjoint. « Nous n’avons pas d’actionnaires, mais des sociétaires (le coût d’adhésion est de 100 euros), et nous réinvestissons nos bénéfices dans les énergies renouvelables. » L’énergie verte est en effet le créneau d’Enercoop, seul fournisseur à garantir une énergie d’origine renouvelable à 100%. Ce qui a un coût : « notre offre est environ 30 à 40% plus chère, ce qui se traduit par 10 à 15 euros en plus par mois sur la facture. » Entretien.

Lire la suite

mardi 8 janvier 2008

Réversibilité, acte III: le Tartam invité surprise

Sans surprise, le Sénat a adopté la proposition de loi votée par l'Assemblée nationale le 12 décembre dernier, en corrigeant le bug juridique révélé par la FNCCR. Tous les consommateurs particuliers pourront donc, après un délai de 6 mois, retrouver les tarifs réglementés s'ils sont déçus par les offres au prix de marché. Ce délai ne s'applique pas à ceux qui déménagent.

En revanche, le Sénat a exclu du dispositif les petits professionnels et rejeté (de justesse) un amendement visant à prolonger la durée de validité du tarif transitoire d'ajustement au marché (Tartam). Pour ce dernier, le gouvernement s'y est engagé, un bilan devra être établi avant fin 2008, sans doute en septembre prochain. Luc Chatel n'exclut pas la prorogation du Tartam.

C'est la petite surprise de ce débat: l'irruption inattendue du Tartam. Le débat s'ouvre à nouveau, attendons la suite.

A également été rejeté un amendement visant à permettre le retour aux tarifs réglementés du gaz pour les fouyers tenus de souscrire des offres au prix de marché depuis le 1er juillet 2007 (logements neufs ou nouvellement raccordés).


On notera cette question fort intéressante posée lors du débat par Gérard Longuet: "l'Etat sera actionnaire de deux sociétés concurrentes (EDF et Gaz de France - Suez). Comment va-t-il gérer cette schizophrénie?"


Consulter la "petite loi".

 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du site RSS