Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
41 Réaction(s) › Lire

 
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez
Arnaque batterie condensateurs onse-cse.com
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




Concurrence: amende de 100 millions d'euros pour Engie
Ouverture des marchés | 2017-03-22 14:33:00 | Administrateur 'Energie 2007'
L'Autorité de la concurrence a infligé une amende de 100 millions d'euros à Engie pour abus de position dominante. Le fournisseur avait utilisé ses infrastructures commerciales dédiées aux TRV et son "fichier historique pour convertir ses clients aux tarifs réglementés du gaz  à des offres de marché de gaz et d'électricité."

L'Autorité souligne qu'Engie a"employé auprès des consommateurs un argument commercial trompeur selon lequel elle aurait garanti une sécurité d'approvisionnement en gaz supérieure à celle de ses concurrents pour inciter les clients à choisir ses offres."

La plainte émanait à la fois de Direct énergie et de l'association de consommateurs UFC-que choisir.

Engie n'a pas contesté les faits et a "souhaité recourir à une procédure de transaction avec l'Autorité. Le montant de la sanction a été fixé à 100.000.000 euros."

Cliquez
ici pour lire le communiqué et accéder à la décision complète.



0  Réaction(s) › Lire
Deux nouveaux groupements de commandes pour UNIHA
Ouverture des marchés | 2017-03-17 14:42:00 | Administrateur 'Energie 2007'
UniHA lance "l'opération Convergence des marchés publics de fourniture d'énergie, dans le but d'accompagner les établissements publics de santé confrontés aux enjeux et aux défis de la mise en place des GHT (Groupements hospitaliers de territoires)."

UNIHA prépare à la fois un "groupement dit ''passerelle'' pour l'électricité afin de satisfaire les besoins des nouveaux adhérents dès le 1er janvier 2018 pour une durée d'un an" et un groupement de commandes ''Utilité V3'' pour le gaz (à partir d'avril 2018) et l'électricité (à partir de janvier 2019) pour couvrir la période 2018/2022." Ce dernier couvrira "des besoins en électricité et gaz, du plus petit au plus gros contrat. Les tarifs T1 et Bleus y seront intégrés, de même que les contrats d'effacement (valorisation énergétique des groupes électrogènes)."

Le groupement ''passerelle'' permettra aux "établissements de se raccorder sans rupture de marché, en toute sécurité juridique au groupement de commande ''Utilité V3''."

Cliquez
ici pour télécharger le communiqué.


0  Réaction(s) › Lire
Planète Oui a trouvé un repreneur
Ouverture des marchés | 2016-12-21 15:32:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Dans un communiqué intitulé "L'activité du fournisseur d'électricité Planète OUI se porte bien!", la société a souhaité rassurer ses clients en indiquant qu'elle avait trouvé un repreneur, BCM Energy, suite à sa liquidation judiciaire.

Planète Oui indique avoir "subi un préjudice important suite aux manquements d'un de (ses) intermédiaires de marché, qui n'a pas respecté ses engagements contractuels", en octobre dernier. L'incident n'a pas eu de "conséquence sur la fourniture des clients ou sur leurs factures" mais a rendu nécessaire de "sécuriser l'avenir (...). C'est pourquoi la société s'est rapprochée du Tribunal de Commerce de Lille Métropole, permettant ainsi la reprise et la continuité de l'activité."

Désignée pour cette reprise, BCM Energy conservera "les dirigeants et l'ensemble de l'équipe (...) tout en garantissant aux clients les mêmes conditions et les mêmes services."

> La société BCM Energy vient d'être très récemment autorisée à "exercer l'activité d'achat d'électricité pour revente aux clients finals et aux gestionnaires de réseaux pour leurs pertes" (arrêté en date du 12 décembre 2016, JO du 16 décembre).

Le fournisseur précise avoir poursuivi normalement ses activités durant "cette période particulière" (émissions de factures, maintien des tarifs, conditions générales de vente, fourniture et options). "Les clients n'ont aucune démarche particulière à entreprendre."


0  Réaction(s) › Lire
Planète Oui en liquidation judiciaire
Ouverture des marchés | 2016-12-06 11:45:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Par un jugement d'ouverture du tribunal de commerce de la métropole de Lille, daté du 21 novembre 2016, le fournisseur Planète Oui a été placé en liquidation judiciaire.

A cette date, le fournisseur disposait d'un portefeuille de l'ordre de 28.000 clients. Ceux-ci devraient continuer à être alimentés jusqu’au 31 décembre 2016. Si une reprise de l'activité est menée à bien, la fourniture d'électricité sera maintenue. Sinon...

Sinon, au moins pour les particuliers car nous sommes en période hivernale avec interdiction de coupures (en cas de non paiement), l'électicité devrait continuer d'être assurée, et... facturée? Sans doute pas, il s'agirait peut-être des pertes non techniques pour le GRD.

Cette liquidation judiciaire pose la question du fournisseur de dernier recours - procédure qui a d'une certaine manière été mise en oeuvre par la CRE avec la fin des TRV jaunes et verts (pour les sites n'ayant pas mis en concurrence, au 30 juin dernier).  



0  Réaction(s) › Lire
Gazélec 2016 : la capacité, on est capables
Ouverture des marchés | 2016-10-11 11:16:00 | Administrateur 'Energie 2007'
 
A Gazélec, la foule des grands jours n'a qu'un mot en tête : ca-pa-ci-té. C'est dire si l'intervention de la DGEC, avec sa guest-star, était attendue.
(avec du retour d'ARENH à la fin)


Le marché de capacité
Julien Tognola (DGEC) :
"Le mécanisme de capacité n’est pas une disposition réglementaire de plus pour embêter les acheteurs. Il y a en France une relative surcapacité de production mais, depuis quelques années, les marges de sécurité ont tendance à se réduire. Publié cet été, le bilan prévisionnel de RTE montre que l’on peut se retrouver soit en excédent de capacité, soit en déficit sévère de capacité. La situation actuelle, avec des prix très bas, pose question : très peu de producteurs peuvent durablement vivre avec de tels prix.
Nous sommes parvenus à un accord technique avec la Commission. Elle est donc en mesure de nous donner son accord formel sur le mécanisme de capacité dans les prochaines semaines. Il doit entrer en mesure le 1er janvier 2017."

Christophe Leininger (CRE) :
"Le 10 novembre, la CRE sera saisie des aménagements de règles. Ces règles sont aujourd’hui en consultation auprès des acteurs. Après avis de la CRE et signature de l’arrêté, des enchères seront organisées."

Julien Tognola (DGEC) :
"On prévoit que les opérateurs intégrés, dont EDF, communiquent leur stratégie d’intégration de la capacité dans leurs offres de fourniture."

Patrice Bruel (EDF) :
"C’est un dispositif qui est objectivement compliqué. Personne n’a intérêt à ce que l’opérateur historique soit en position dominante. A commencer par l’opérateur historique lui-même. La Commission demande plus de transparence. EDF se prête à tous les exercices de transparence montrant que son activité n’est en rien répréhensible. Néanmoins, la vie normale de l’industrie (on ne peut pas tout prévoir d’un dispositif de maintenance d’une centrale nucléaire à 4 ans) pourrait être punie par certaines règles."

Gilles Le Mouillour (Engie) :
"On se serait passé des neuf mois qui viennent de s’écouler… On va démarrer le système dans des conditions un peu acrobatiques. Mais c’est mieux de démarrer maintenant que démarrer… un jour. Le système est voué à être amélioré. Il y aura en décembre un mécanisme qui va fonctionner sur un mois alors que l’objectif est qu’il fonctionne 4 ans. Il faut trouver un système qui permette d’accueillir les capacités transfrontalières, c’est une demande de la Commission, et espérer que les autres pays feront de même."

Mareva Edel (Uniper) :
"Les acteurs doivent aujourd’hui résoudre une équation à plusieurs inconnues. L’ARENH revient au goût du jour. Or, la commande d’ARENH, c’est le 15 novembre. Le marché de capacité verra-t-il le jour le 1er janvier 2017 ? On ne sait pas. Faut-il acheter de l’ARENH – sachant que celui-ci comprend un certificat de capacité ? Pour les clients qui n’ont pas encore couvert 2017, avec un baseload ce matin à 41,30 €, la question se pose de savoir ce qu’il faut faire. Le prix de l’ARENH sera-t-il modifié ? Et si le marché passe à 50 euros ? Il faut apprécier les risques et les opportunités en peu de temps. Il faut privilégier la flexibilité dans les contrats."

Frank Roubanovitch (CLEEE) :
"Le CLEEE salue deux points positifs. D'abord, le plafond de prix de la capacité, fixé à 20 euros par kilowatt en 2017, ensuite la transparence des transaction - et là, la Commission a vraiment joué son rôle de défense des consommateurs. En revanche, il nous paraît déraisonnable de démarrer le 1er janvier. Je comprends que RTE soit pressé parce que tout a été longuement préparé, qu’EDF, Engie et Uniper soient pressés de trouver de la rémunération pour leurs centrales… Mais, on a très peu de temps pour revoir nos contrats ! Le marché devait être designé pour 4 ans. Ce n’est pas le cas. On pourrait commencer en 2017, mais peut-être en novembre 2017. Ce serait plus raisonnable. A ce jour, on n’a pas de visibilité. On peut anticiper une forte volatilité."

Gildas Barreyre (Uniden, Novacap) :
"Il y a un délai dont on n’a pas parlé : nos effacements doivent être certifiés le 31 octobre 2016." 

Christophe Leininger (CRE) :
"Dans certains contrats, on prend en compte le marché de capacité. On prévoit de se revoir, on gère le risque, il y a des formules… Je ne dis pas que la situation est idéale mais on peut choisir de couvrir le risque."

Julien Tognola (DGEC) :
"Nous devons mettre en place ce marché assez vite car en France, comme dans d’autres pays européens, il y a un enjeu réel de sécurité d’approvisionnement. Il n’y a pas de surcoût : historiquement, les tarifs réglementés couvraient tous les coûts de l’opérateur historique. Il n’y a donc pas de surcoût, mais plus de transparence. Il y a très peu de contraintes supplémentaires, pour les fournisseurs et les consommateurs. Les contraintes réglementaires concernent les exploitants de réseau. Pour la première année, le plafond de prix de la capacité est passé de 40 à 20 euros par kilowatt : c’est une mesure forte pour protéger les acteurs."

Olivier Schneid :
"On a passé une heure à parler du marché de la capacité !"

Julien Tognola (DGEC) :
"Merci d’avoir donné à ce sujet toute la place qu’il méritait."

Energie 2007 : <3

-----------------

ARENH
Christine Le Bihan Graf ((De Pardieu, Brocas, Maffei avocats) : "On ne peut pas maintenir un prix de l’ARENH à 42 euros, ni changer ce prix sans qu’il y ait un décret méthodologique. La Commission semble réticente à avaliser un amortissement rapide des centrales d’EDF, ce que la CRE a accepté. Ce sujet doit remonter en haut de la pile des négociations avec la Commission européenne."

Olivier Schneid :
"Le régulateur souhaite-t-il que ce sujet revienne dans les discussions avec la Commission européenne ?"

Christophe Leininger (CRE) : "N...n… non…"

0  Réaction(s) › Lire
Gazélec 2016: J-1
Ouverture des marchés | 2016-10-10 09:34:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Rendez-vous annuel des acheteurs et fournisseurs d'électricité et de gaz, Gazélec ouvre ses portes demain (11 octobre 2016). Au programme, un panorama global des changements en cours (Réseaux intelligents, auto-production, réduction de la part du nucléaire et montée des énergies renouvelables, gaz non conventionnel, power to gas...), des débats sur les acronymes du secteurs (CSPE, ARENH, MDE...), et une table-ronde électrique, consacrée au "rapport de force inversé (?) entre acheteurs et fournisseurs", où il sera question d'auto-production et auto-consommation (oui, encore), d'électricité verte, de services énergétiques... Sans oublier la quête du Graal (rien que ça) gazier, entre prix de la molécule qui baisse et taxes qui augmentent. En guise d'apéritif, nous avons posé quatre brèves questions à Géraldine Trapp, grande prêtresse de Gazélec.


Cette nouvelle édition de Gazélec survient dans un contexte d’accélération de l’ouverture à la concurrence. Les acheteurs parviennent-ils à en tirer parti ?
Géraldine Trapp : Les acheteurs essaient mais rien n’est moins sûr. Le plus gros souci pour les acheteurs est l’évolution du prix des taxes qu’ils ne contrôlent pas.

Observez-vous un surcroît d’intérêt pour les achats mutualisés ou bien cela ne concerne-t-il que le secteur public ?
Géraldine Trapp : Clairement oui ! Il y a encore 2/3 ans, nous avons donné la parole à des groupements d’achats, mais le concept ne prenait pas. Nous avons régulièrement fait intervenir des acheteurs pour témoigner et des consultants pour en expliquer les bénéfices. Nous avons vu les expériences se développer à l’étranger, puis tout doucement dans le secteur public, et enfin on constate que ce mouvement a pris chez les acteurs privés.

Existe-t-il de nouvelles pratiques d’achat ? des innovations ?
Géraldine Trapp : On voit émerger des plateformes qui permettent aux acheteurs de ne plus passer en direct des fournisseurs d’énergie. De nouveaux acteurs émergent, comment les acteurs traditionnels vont-ils réagir ?

Quel est le positionnement des fournisseurs aujourd’hui ? Sont-ils offensifs ou plutôt tenter de fidéliser leur clientèle ?
Géraldine Trapp : De plus de plus ils se positionnent sur les services énergétiques et retravaillent leurs offres pour sortir des standards. A voir jusqu’où vont-ils aller….

0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS