Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
5 Réaction(s) › Lire

 
Centre - Chargé de mission achats d'énergies
› Participez
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




#CopVin et un
Loisirs | 2015-10-10 15:02:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Le changement climatique menace-t-il le vin? En agitant cette grande peur du rosé pas du tout frais, Valéry Laramée de Tannenberg et Yves Leers savent qu'ils risquent de faire pleurer (Château) Margaux dans les chaumières. "Depuis 30 ans, le vin a gagné un degré d’alcool par décennie. Plus de soleil réjouit le vigneron : il bonifie le vin au nord de la Loire et fait grimper l’alcool dans le Sud. Mais, à long terme, c’est une autre histoire. Les cépages vont changer, le système des appellations aussi. Demain sera un autre vin. Là où la vigne aura survécu, là où la vigne renaîtra."

Les auteurs évoquent les "enjeux socio-économiques" du secteur, soulignant qu'une redistribtion des cartes s'opère, au bénéfice des Allemands et Anglais, au grand dam des Espagnols et Californiens. Ils parlent des cépages qui résisteront, des altitudes et des latitudes, de biodynamie, de verres à moitié pleins.

-------------
Menace sur le vin. Les défis du changement climatique (Valéry Laramée de Tannenberg, Yves Leers), Buchest Chastel, 128 pages, 12 euros (service compris).
0  Réaction(s) › Lire
Jardiner autrement: les lauréats 2015
Loisirs | 2015-10-03 14:56:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Le site Jardiner autrement a rendu publique la liste des lauréats de son concours annuel (cinquième édition), récompensés "pour la qualité de leur démarche." Nous reproduisons ci-après la description des jardins primés.


Les 5 lauréats sont :

- Danielle Dubos à Marsan (Gers):
---> "Danielle Dubos fait confiance à la nature et accorde une place particulière à l’eau dans son jardin : piscine naturelle, mare, phyto-épuration et fosse récupératrice d’eau de pluie permettent d’accueillir de très nombreuses espèces et de limiter l’arrosage. Danielle a abandonné le tracteur et le motoculteur pour la grelinette, bien plus adaptée à la taille du jardin et à la vie du sol. Elle associe fleurs et plantes potagères et ne laisse aucun vide pour éviter le désherbage."


- Gérard Hennion à Bersée (Nord):
---> "Enseignant en gestion d’espaces verts, Gérard Hennion a connu l’époque où les traitements phytosanitaires étaient systématiques. A la retraite, il change progressivement ses pratiques de jardinage. En utilisant des paillages et des plantes couvre-sol, il parvient à maintenir son grand jardin ornemental « propre » sans s’épuiser. Il a retiré les arbres fruitiers sensibles aux maladies et cultive désormais des variétés locales, résistantes ou tolérantes. Il fait visiter son jardin plusieurs week-end par an pour transmettre comment réduire l’usage des pesticides."


- Pascal Mathias à Fay-aux-Loges (Loiret):
---> "Pascal Mathias est naturaliste et laisse la place à la biodiversité dans son potager. Il alterne des rangs d’espèces différentes et les associe à des herbes aromatiques. Il favorise les prédateurs naturels avec une haie, une mare, une prairie fleurie et des engrais verts. Il effectue d’ailleurs des relevés de populations pour l’Observatoire de la Biodiversité des Jardins. Il cultive également des plantes tolérantes à la sécheresse dans sa cour sableuse et ses animaux de basse-cour lui apportent du fumier. Il est ambassadeur des jardins de Noé et anime des séances de jardinage dans l’école où il enseigne."

- Sandrine Boucher à Pélussin (Loire);
---> "Sandrine Boucher et son conjoint habitent à Villeurbanne (près de Lyon) en semaine et s’occupent de leur jardin, situé à une heure de chez eux, le week-end. Le jardin est en moyenne montagne, ce qui ajoute la contrainte de la pente au peu de temps disponible pour l’entretien. Mais Sandrine et Alban ont réussi à adapter le choix des cultures et leurs pratiques pour faire de ce jardin un refuge de biodiversité qui leur donne des légumes en abondance. Ils partagent leur expérience avec leurs voisins, sur un blog et ont publié le livre Je ne jardine que le week-end ! qui relate leurs erreurs de débutants et donne des conseils."

- Sophie Vichon à Beaune (Côte d’Or):
---> "Sophie Vichon est viticultrice en agriculture biologique à Beaune (Côte-d’Or). Elle a également un verger amateur depuis 2011 où elle veut montrer qu’il est possible de produire sans recourir à de nombreux traitements. Pour cela, elle cultive plusieurs variétés anciennes greffées et plante des aromatiques au pied des arbres pour perturber les ravageurs. Elle installe des nichoirs et d'autres aménagements pour attirer les prédateurs et n’utilise que des produits naturels (pièges à phéromones, savon noir, macérations de plantes…) pour lutter contre les bioagresseurs. Elle donne des formations «Traiter les plantes par les plantes» et fait partie de l’association «Les croqueurs de pommes» pour conserver les variétés régionales."

En outre, 5 prix d’encouragement ont été décernés à Catherine Le Rouzic (Bréhal, Manche), Claire Delessard (Morsang-sur-Orge, Essonne), Danielle Goumain (Cergy, Val d’Oise), Nadine Morange (Avessac, Loire Atlantique) et Sophie Milbeau (Noyal-sous-Bazouges, Ille-et-Vilaine).



Photo: jardin de Danielle Dubos.

---------
Jardiner autrement sera présent aux journées des plantes de Courson à Chantilly, les 16,17 et 18 octobre 2015.



0  Réaction(s) › Lire
EDF tente un Putch toulousain
Loisirs | 2015-03-14 17:21:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Du 17 mars au 17 mai 2015, la Galerie de l’œil de l’Espace EDF Bazacle (Toulouse) accueillera des oeuvres du sculpteur Putch. Après le succès de la première édition « Off Beach » 1990-1994 à Bort-les-Orgues, les visiteurs auront à nouveau l’occasion de découvrir les créatures marines imaginées et conçues à partir de déchets plastiques et métalliques ramassés sur les plages.

"Une façon intelligente de les sensibiliser au respect de l’environnement, à la préservation de la faune aquatique et au développement durable", est-il écrit dans le communiqué.

« A travers cette exposition, je veux renvoyer le visiteur à la souillure industrielle, à son rapport avec la nature et sa profanation. Sur les plages, entre vents et marées, je récupère ce que la mer rejette et qu’elle n’a pu digérer. Leur matière est modifiée par les éléments qui reviennent à l’homme qui prétendait s’en débarrasser », murmure, solennel, Putch.

Un Putch dont nous ne trouvons pas la moindre trace sur google... Aussi ne saurions-nous trop vous conseiller de cliquer ici pour télécharger le communiqué.

0  Réaction(s) › Lire
Bee-Pass, borne de recharge pour abeilles
Loisirs | 2015-02-27 15:16:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Elles sont menacées de disparition. Et elles ont un rôle déterminant dans la pollinisation des plantes à fleurs, dans tout l'écosystème en fait.

Les ruches Bee-Pass, implantées aussi bien chez les particuliers que dans les zones maraichères, permettent de faire vivre pleinement l’abeille et de créer une proximité entre l’homme et celle-ci.

L’utilisation des ruches peut être liée à des fins pédagogiques, afin de présenter l’abeille comme un acteur clé pour l’environnement ou tout simplement pour changer les comportements des personnes vis-à-vis de cette espèce.

Enfin, cet outil constitue un véritable mobilier urbain, terre d’accueil d’une colonie d’abeilles, pouvant être installé dans des espaces publics tout en respectant l’environnement.

En France, on recense d’ores et déjà l’installation de 65 Bee-Pass ainsi que 7 autres réparties entre Suisse et Allemagne. Une ruche a notamment été installée de toute pièce par des élèves de l’Institut national des jeunes sourds de Chambéry (73) lors d’un atelier menuiserie. Cette initiative a porté ses fruits comme l’atteste la récolte de miel du printemps suivant.



Cliquer
ici pour en savoir plus.
0  Réaction(s) › Lire
Beaux livres: Terre des ours
Loisirs | 2014-04-26 18:53:00 | Administrateur 'Energie 2007'

Yves Paccalet et Guillaume Vincent publient
Terre des ours, aux éditions Arthaud, un livre issu du documentaire animalier diffusé au cinéma en 2014.

L'ouvrage est "une immersion dans les forêts du Kamtchatka auprès d'un ours brun juvénile qui vient de se séparer de sa mère." Quelque 20.000 ours bruns vivent dans le Dans le Kamtchatka, région inhospitalière comprenant près de 300 volcans, une "des dernières immensités sauvages de la planète." On y croise des ours bruns, des grizzlys... comme dans les Pyrénées, mais "trois fois plus grands et plus lourds."

Le documentaire a été tourné en caméra 3D-relief, avec des animaux sauvages en pleine nature. Un défi, expliquent les auteurs, car tourner au Kamtchatka n'a rien d'évident: les variations du climat y sont extrêmes et totalement imprévisibles", entre pluies torrentielles et froids rigoureux (-20 à -30°).

Assortis de superbes photos, les carnets d'Yves Paccalet plongent le lecteur dans ce "chaudron magique" des volcans et de la neige, sans qu'il sorte de son fauteuil.

Editions Arthaud, Prix: 24,90 €




0  Réaction(s) › Lire
Mettez un barrage sous le sapin
Loisirs | 2013-12-14 18:35:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Si vous voulez offrir un beau livre à votre tonton retraité des IEG, c'est THE livre qu'il vous faut. Si vous voulez consoler ceux qui attendent en vain l'ouverte des concessions à la concurrence, glissez le juste en-dessous du rapport Battistel.

Pour les 60 ans du barrage Cap de Long-Pragnères, les Editions Privat éditent un ouvrage retraçant l'histoire de ce patrimoine industriel hydroélectrique. Situé au coeur des Pyrénées bigourdanes (Hautes-Pyrénées), il s'agit d'un impressionnant système de collecte et de turbinage de l'eau. "Le lac et le barrage de Cap de Long constituent un des plus importants réservoirs des Pyrénées, tandis que la centrale de Pragnères, en vallée de Luz-Saint-Sauveur, turbine de l'eau qui a parcouru des dizaines de kilomètres sous terre."

Dans le livre, les amateurs de beaux paysages se délecteront des "images anciennes des chantiers titanesques de l'après guerre, les installations dans leur intimité, les femmes et les hommes au travail." L'éditeur promet aussi "une ode formidable à la beauté des Pyrénées, entre Gavarnie et Néouvielle."

Ca nous change des chocolats Lindt...

Le barrage de Cap de Long
Texte d'Alexandre Pau, photographies de Étienne Follet
30 x 24 cm / 144 p, relié / 29,90 euros





0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 1 | 2 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS