Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
45 Réaction(s) › Lire

 
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez
Arnaque batterie condensateurs onse-cse.com
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




22 mesures pour mettre fin aux accidents gaz
Accidents | 2008-04-07 15:10:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Selon l'AFP qui a pris connaissance du rapport d'enquête de la Sécurité civile faisant suite à une série d'explosions dues à des fuites lors de travaux, 22 propositions ont été soumises, ce lundi 7 avril, à Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, pour améliorer la sécurité sur les ouvrages gaziers (cf. notre "actu" du 13 mars dernier).
Parmi ces propositions figurent une mise à jour "accentuée" de la cartographie du réseau de distribution de gaz, un "renforcement" de la réglementation ou encore l'obligation, "au cours de la phase de conception" de travaux sur la voirie publique, d'un "repérage en trois dimensions des réseaux".
Le rapport épingle aussi les responsabilités des différentes entreprises en cause lors d'accidents. Ainsi, à Bondy il n'y avait "aucun représentant de Gaz de France" (GDF) au PC de crise mis en place après l'explosion" est-il observé. Cet accident, survenu le 30 octobre 2007, après l'arrachement d'une canalisation par un engin de chantier, avait fait un mort et 39 blessés.
Toujours selon ce rapport, indique l'AFP, GDF "ne procèderait pas au recolement (vérification et inventaire, ndlr) de ses propres travaux réalisés pour son compte par des entreprises spécialisées". Cette remarque a été formulée par la direction générale des services du conseil général de Seine-Saint-Denis.
Autres anomalies: à Niort (7 blessés le 5 novembre 2007), la canalisation en cause "ne figurait sur aucun plan", et, à Noisy-le-Sec (8 personnes blessées le 22 décembre 2007), il n'a été trouvé "aucune trace de demande de travaux ou de démarche d'information", a indiqué le maire. De son côté, Gaz de France a souligné la "méconnaissance des risques liés aux ouvrages souterrains de la part des entreprises intervenantes".


1  Réaction(s) › Lire
Accident gaz à Lyon: création d'une association des victimes
Accidents | 2008-04-07 10:26:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Quelques semaines après l'accident gaz survenu à Lyon, le 28 février 2008, une association des victimes a été créée.
L'
Association des victimes de l’explosion du cours Lafayette et de la rue Barrier à Lyon (AVECLRB) entend rassembler les personnes ayant subi un préjudice lié à cette explosion. Elle se fixe pour objectifs d'obtenir des informations sur les circonstances de l'accident, tout en aidant les victimes à "obtenir justice et juste réparation pour les préjudices subis". A ce titre, elle sera "compétente pour défendre les intérêts collectifs notamment dans le cadre de l’article 2-15 du code de procédure pénale". Elle a lancé "un appel aux entreprises impliquées dans cette explosion, Gaz de France, Véolia et l’entreprise Michel Roche, pour se réunir autour d’une table et discuter d’une indemnisation à l’amiable rapide pour les sinistrés".
L'AVECLRB souhaite aussi s'impliquer dans des actions de prévention "afin d’améliorer la sécurité, notamment concernant le déroulement des travaux sur la voie publique", et d'accompagnement des victimes, notamment "l’amélioration de (leur) prise en charge".
Présidée par Vincent Delattre, l'AVECLRB est dotée d'un bureau regroupant tous les immeubles sinistrés et des représentants des commerces. Elle est soutenue par la Fédération nationale des victimes d’accidents collectifs (FENVAC).
La prochaine réunion de l'association aura lieu le 9 avril, à la mairie du 6ème arrondissement. Ce devrait notamment être l'occasion de "demander au procureur de la République (la formation d') un comité de suivi".
0  Réaction(s) › Lire
Gaz: table-ronde sur la sécurité
Accidents | 2008-03-13 10:19:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Le 24 décembre dernier, deux jours après l'accident gaz survenu à Noisy-le-Sec, Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, avait confié une mission à la direction de la Sécurité civile afin d'examiner "avec les différents opérateurs, les maîtres d'ouvrage et les collectivités locales (...) les raisons des dysfonctionnements constatés et proposer des solutions à mettre en oeuvre pour éviter que de tels accidents ne se reproduisent".
Hier, mercredi 12 mars, elle a annoncé qu'une table ronde interministérielle se tiendrait prochainement. Y seront associés des représentants d'organismes publics et d'entreprises privées, soit "l'ensemble des acteurs concerné: le ministère de l'Ecologie, le ministère de l'Economie, Gaz de France, les organismes professionnels du bâtiment public, l'Association des maires de France", selon les indications du ministère l'Intérieur. Il s'agira de mettre en oeuvre des procédures visant à éviter tout risque d'explosion de gaz lors de travaux. "Tout doit être fait pour qu'un drame comme celui de Noisy-le-Sec ne se reproduise plus", a souligné Michèle Alliot-Marie.

Par ailleurs, une une information judiciaire pour "homicide et blessures involontaires contre X" a été ouverte ce jeudi 13 mars, pour déterminer les causes de l’explosion de gaz qui a entraîné la mort d’un pompier fin février à Lyon.

Voir notre
bilan 2007 des explosions dues au gaz.
Consulter notre blog du 3 mars: 6.200 incidents gaz en 2007.
0  Réaction(s) › Lire
Gaz: le gouvernement teste la rupture
Accidents | 2008-03-06 09:33:00 | Administrateur 'Energie 2007'
6.200 incidents gaz en 2007. Dont 600 pour la seule région Nord-Pas-de-Calais. Des ruptures de canalisations, souvent liées à des travaux. La Voix du Nord recense les plus récents : "lundi (25 février), une pelleteuse perçait une canalisation de gaz à Coudekerque : 50 logements évacués. Mardi, rebelote au Cateau sur un chantier situé juste devant le lycée : 453 personnes déplacées". Et indique que demain, vendredi 7 mars, un exercice "inédit de «rupture de canalisation de gaz»" se déroulera à Croix. Il s'agit pour les services de l’État de "tester leur capacité à bien gérer des incidents qui peuvent provoquer des pertes humaines, comme la semaine dernière à Lyon." Cet exercice sera coorganisé avec la DRIRE, ErDF et GrDF, les services de secours, de police et préfecture. Tous "s’entraîneront à gérer le scénario catastrophe (...). Aucune évacuation des riverains et aucun déploiement des services de l’État à Croix ne sont prévus."
Cet exercice s'inscrit dans un contexte de multiplication des travaux (donc des incidents) et une volonté affichée de l'Etat de renforcer les procédures de surveillance. "En janvier, poursuit le quotidien, la DRIRE a dressé un PV pour absence de déclaration d’intention de commencement de travaux à une entreprise nordiste : une première. À partir de la mi-mars, l’administration compte renforcer ses contrôles et inspections sur les chantiers."

Lire l'
article complet.
Consulter notre blog sur le récent accident gaz à Lyon.
0  Réaction(s) › Lire
Plus de 6.200 incidents gaz en 2007
Accidents | 2008-03-03 14:22:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Selon la fédération énergie de la CGT, plus de 6.200 arrachements d'ouvrages et de canalisations de gaz ont été recensés en 2007 par Gaz de France. Pour le syndicat, ces faits "relèvent de la sécurité publique". La direction de Gaz de France a confirmé ces chiffres, indiquant cependant que la "grande majorité" de ces "incidents justifiant un contrôle des ouvrages" avaient été "sans conséquences".

Après
l’explosion qui, jeudi 28 février à Lyon, a causé la mort d’un pompier et fait 40 blessés dont deux grièvement, Jean-François Cirelli, président de GDF, a fait part de son intention de réunir les responsables de la Fédération des travaux publics. La CGT a demandé à ce que les organisations syndicales puissent participer à cette rencontre, dans le but de "définir un plan de sécurisation des personnes et des biens à intégrer dans le contrat de service public en cours de négociation entre l'Etat et GDF". Elle a également proposé de consacrer 30 millions d'euros à "la mise en place de surveillants de travaux faits par des tiers, pour prévenir les accidents" tout en estimant que "la politique de réduction de l’emploi a(vait) des conséquences graves, notamment en termes de délai d’intervention d’urgence (près d’une heure contre au maximum ½ heure avant 2004)". De son côté, la fédération chimie-énergie de la CFDT a dit "attend(re) des explications", soulignant qu’il ne s’agissait pas de " la première explosion de ce genre". Pour la CFDT, « une analyse des résultats des différentes enquêtes (devrait permettre) de trouver des solutions afin d'éviter que se reproduise ce genre d'accident".

L’accident de Lyon a entraîné un début de polémique. Selon le Figaro, Gaz de France a implicitement mis en cause l’entreprise de travaux publics Roche, chargée de changer les canalisations d'eau potable, indiquant que la canalisation heurtée "figurait très correctement sur le plan remis". Pour Gilles Galléan, responsable de la distribution GrDF* à Lyon, "il y a un lien très direct entre les travaux de voirie et l'accrochage de la canalisation de gaz.". De son côté, l'entreprise Roche a souligné qu’elle avait déposé une déclaration d’intention de commencement de travaux (DICT) et assuré que ses ouvriers n’avaient pas touché cette canalisation. Tandis que la Fédération nationale des travaux publics a estimé que les "maîtres d'ouvrage et concessionnaires (EDF, GDF, France Télécom…) s'affranchissent le plus souvent de la réglementation". Cette polémique, qui rappelle celle survenue après le drame de Bondy (lire nos actualités du 31 octobre et du 1er novembre), et les chiffres publiés par la CGT montrent l’importance de la question de la sécurité, dans la mesure où les travaux dans la voirie ne cessent de croître.

D’autres incidents gaz ont d’ailleurs eu lieu à peu d'intervalle: vendredi 29 février, une autre fuite de gaz a été signalée à nouveau dans le centre-ville de Lyon, provenant de la rupture de "l’une d'entre elles, probablement vétuste" (le Figaro), rue Moncey, à une quarantaine de mètres des immeubles dévastés. Le même jour, à Saint-Etienne (Loire), une importante fuite de gaz a été occasionnée par des travaux de voirie. La veille, à Salins-les-Bains (Jura), à proximité de l'établissement thermal, une rupture de canalisation provoquée par une pelleteuse entraîne une fuite de gaz qui nécessité l’intervention des pompiers puis des agents de GrDF. A Cambrai ( Nord), le 27 février, lors de travaux d'assainissement, une canalisation a été percée, nécessitant l’évacuation en urgence d’une vingtaine d'habitations.

* A savoir: GrDF est la filiale de Gaz de France, en charge du réseau de distribution.
0  Réaction(s) › Lire
Explosion due au gaz à Lyon
Accidents | 2008-02-28 17:55:00 | Administrateur 'Energie 2007'
A 12h30, une violente explosion due au gaz a fait 1 mort et 40 blessés, dont un grièvement dans le centre de Lyon. Des travaux de voirie seraient à l'origine de l'accident, et ont aussi provoqué l'incendie d'un immeuble voisin. Les immeubles mitoyens ont été évacués par les services de secours et un périmètre de sécurité de 300 mètres a été mis en place. Les pompiers ont entrepris d'explorer les égouts et les caves des immeubles voisins à la recherche d'éventuelles poches de gaz.

"Il y a un mort, c'est le pompier qui était blessé. Il a succombé à l'hôpital", a déclaré Gérard Collomb, Maire de Lyon, aux journalistes.
Une information judiciaire a été ouverte hier pour « homicide et blessures invo­lontaires ».
0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS