Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
45 Réaction(s) › Lire

 
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez
Arnaque batterie condensateurs onse-cse.com
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




Coupures d'électricité et fuites de gaz
Accidents | 2010-05-17 15:00:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Les fuites de gaz et coupures d'électricité recensées par la presse régionale ces derniers jours.

Fuites de gaz
Le 6 mai, à Montréal, "une fuite de gaz a causé une certaine commotion" (sic),
indique le site Rockdétente.com. "Une dizaine de bâtiments de la rue Notre-Dame ont été évacués, mais heureusement, on ne rapporte aucun blessé. C'est une excavatrice qui aurait provoqué la fuite peu avant 16h en heurtant une conduite de gaz souterraine".
Le 10 mai, à Bailleul, "un coup de pelleteuse dans une canalisation" a provoqué une fuite de gaz à la suite de laquelle "une centaine de personnes (ont été) évacuées", indique la Voix du Nord.
Ce même jour, à Bohain-en-Vermandois, une grue a arraché "un branchement de gaz naturel en face de la rue Jeanne-d'Arc, dans la rue Jacquard", rapporte l'Aisne nouvelle. 25 personnes ont été évacuées et "environ 450 foyers ont été privés de réseau l'espace de quelques heures (...) GrDf a présenté ses excuses aux riverains pour la gêne occasionnée".
Encore le 10 mai, à Montivilliers, "les élèves du collège Raymond-Queneau, à Montivilliers, près du Havre, ont été évacués de leurs classes en direction d'une cour, hier vers 9 h 30. Les pompiers avaient été alertés d'une fuite de gaz sur un chantier situé dans la proche rue Louis-Lequette. Une canalisation a été arrachée par un engin" (Paris Normandie). Selon GRDF, "136 clients du quartier ont été privés de gaz".
Le 11 mai, à Belfort, une "pelleteuse a décollé une plaque de béton endommageant le tuyau de gaz qui se trouvait sous la plaque" et provoqué une fuite de gaz "entraînant l'évacuation de 70 personnes" (France 3).
Le 11 mai, rue de la République à Staffelfelden, une fuite de gaz s'est déclarée après qu'une "pelleteuse de l'entreprise chargée des travaux de voirie, a malencontreusement arraché une conduite de gaz d'un diamètre de 15. Les ouvriers ont été surpris car il n'y avait pas de filet leur indiquant la présence d'une conduite de ce type" (L'Alsace).
A Lyon, le 12 mai, là encore lors de travaux, "une fuite de gaz s’est déclarée rue Duguesclin dans le 6e arrondissement (...). Un périmètre de sécurité a été dressé et les alentours fermés à la circulation. Aucun blessé. Les agents GDF sont intervenus et ont pu circonscrire la fuite" (Lyon capitale.fr).
Ce même 12 mai, à Challans, une trentaine de personnes ont été évacuées en raison d’une fuite de gaz. "Un tractopelle qui réalisait des travaux dans la rue, aurait arraché une canalisation, causant la fuite", observe Ouest-France.
Toujours le 12 mai, "une fuite de gaz s’est déclarée sur la commune de Carolles (Sud Manche), à la suite de travaux de terrassements sur la voie publique". Onze personnes ont été évacuées.
Le 14 mai, "les pompiers de Perpignan sont intervenus (...) en raison d’une importante fuite de gaz rue Valette suite à la rupture d’une canalisation sur un chantier. Un périmètre de sécurité de 200 mètres a été mis en place et 50 personnes ont été évacuées par précaution le temps que les agents EDF (sic) procèdent aux travaux nécessaires. En moins d’une heure, la situation était revenue à la normale", indique l'Indépendant.
Le 16 mai, tôt dans le matin, à Périgueux, une fuite d'origine indéterminée est détectée. "Le gaz est coupé dans 25 foyers, mais aucun habitant n'est évacué car les constructions alentours sont vides (...). Les agents de GRDF doivent maintenant ouvrir la chaussée pour localiser précisément la fuite. Le travail est long et fastidieux. Finalement, celle-ci est trouvée et les pompiers quittent les lieux à 12 h 20. Il faut encore quatre heures pour effectuer la réparation de la canalisation. À 16 h 30, le gaz peut être rétabli chez les 25 clients" (Sud-Ouest).

Explosion à Amiens
Samedi 15 mai, une explosion a détruit "un immeuble du quartier Saint-Anne, à quelques pas de la rue Saint-Fuscien", à Amiens, indique le Courrier Picard. "Un homme âgé d'une trentaine d'années a été grièvement blessé. Il doit la vie à deux Amiénois qui l'ont secouru alors qu'il était coincé sous les décombres. L'explosion serait due au gaz. Certains riverains devront être relogés".

Pannes d'électricité
Dimanche 16 mai, à Rognac, dans les Bouches-du-Rhône, quelque 88 foyers ont été "privés d'électricité par le mistral", rapporte la Provence: Des branches brisées par les rafales ont cassé des fils électriques. "le retour du courant était annoncé par ERDF pour 18h mais en fin de journée, le vent violent rendant très difficiles la réparation du réseau, le retour de l'électricité était repoussé à 20h".

A Froges, dans l'Isère, en marge d'un incendie, "la chute d'un arbre mort qui a arraché une ligne électrique" a provoqué une panne d'électricité. "Les réparations ont rapidement été effectuées et tout est rentré dans l'ordre dans la soirée", précise le Dauphiné libéré.

Et aussi
Dans la Manche, des usagers rencontrant de façon récurrente des "problèmes d'électricité" seront soutenus par les élus de Houesville: "il a été décidé que les réclamations écrites de chacun des foyers concernés seraient regroupées à la mairie qui, accompagnées d'une réclamation communale, seront, à nouveau, adressées à ErDF afin d'insister sur le problème qui n'est toujours pas résolu" (Ouest-France).
0  Réaction(s) › Lire
Le SDEA lance un injonction de couper le courant à... ERDF
Accidents | 2010-03-12 19:43:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Il y a vraisemblablement plusieurs semaines que le poste de transformation "Meranda" (photo) de Romilly-sur-Seine a été accidenté.

Après avoir constaté que ce poste était maintenu en service bien que sa porte ne soit plus fermée, le
Syndicat départemental d'énergie de l'Aube (SDEA) a demandé à ERDF, concessionnaire du réseau de distribution, de le mettre hors service. En février et début mars, le SDEA a adressé des courriers à ERDF pour l'alerter sur ce problème et lui demander d'y mettre fin. Le concessionnaire n'y a pas donné suite. Le syndicat, autorité concédante, observe que le poste Meranda "est situé à quelques centaines de mètres de l'agence d'exploitation, laquelle attendait l'indemnisation de l'assurance de l'auteur de l'accident pour intervenir".

Pour le SDEA, "cette situation étant de nature à compromettre la sécurité publique - il se trouve dans une zone d'habitations collectives denses et des enfants pourraient y pénétrer à la recherche d'un chat, chien, ballon... - une injonction de couper le courant a été adressée ce lundi 8 mars à ERDF".

Cette injonction a été faite en vertu de l'article 63 du décret du 29 juillet 1927:
''Le permissionnaire ou concessionnaire est tenu de couper le courant sur l'injonction de l'ingénieur en chef du contrôle et, dans le cas des concessions de distributions aux services publics ou de transport, de l'ingénieur en chef centralisateurs, lorsque le mauvais fonctionnement de la distribution ou du transport est de nature à compromettre la sécurité publique, ou lorsque la coupure est nécessaire pour permettre aux services publics d'effectuer, dans l'intérêt de la sécurité, la visite, la réparation ou la modification de quelque ouvrage dépendant de ces services.
En cas d'accident de personne ou de danger grave, des agents du contrôle assistant l'ingénieur en chef centralisateur ou les ingénieurs en chef du contrôle des distributions d'énergie électrique des départements et les fonctionnaires autorisés par l'article 17 de la loi du 15 juin 1906 à adresser les réquisitions au service du contrôle peuvent enjoindre, par les voies les plus rapides, au permissionnaire ou concessionnaire de couper le courant. Avis de l'injonction est, dans tous les cas, donné immédiatement à l'ingénieur en chef du contrôle ou de l'ingénieur en chef prévu à l'article 37 qui prend d'urgence les mesures nécessaires pour sauvegarder la sécurité peut requérir à cet effet le concours des autorités locales''.


Le SDEA a transmis une copie de cette injonction au Maire de Romilly-sur-Seine ainsi qu'à la DREAL. "Cette procédure semble efficace car ERDF a sécurisé le poste dans la journée", observe le SDEA.

Cliquez ici pour visualiser plus de photos.

-------------
Le Syndicat départemental d'énergie de l'Aube (SDEA) regroupe la totalité des communes auboises pour lesquelles il exerce plusieurs compétences: Distribution et fourniture d'électricité et de gaz, éclairage, vidéocommunication par câble, énergie renouvelable et maîtrise de l'énergie.
8  Réaction(s) › Lire
Tempête Xynthia: arrêté d'état de catastrophe naturelle
Accidents | 2010-03-02 10:42:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Publication au Journal officiel ce 2 mars de l'arrêté du 1er mars 2010 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle à la suite des dommages causés par la tempête Xynthia.
A savoir: Christine Lagarde a décidé d'allonger le délai pour déclarer les sinistres catastrophes naturelles de 10 à 30 jours.

Article 1
L'état de catastrophe naturelle est constaté pour les dommages causés par les événements naturels d'intensité anormale non assurables (inondations et coulées de boue, inondations et chocs mécaniques liés à l'action des vagues) qui ne relèvent pas de la garantie tempête, ouragans, cyclones prévue par l'article L. 122-7 (1er alinéa) du code des assurances, survenus à l'occasion des intempéries du 27 février au 1er mars 2010 pour l'ensemble des communes des départements désignés ci dessous.

Article 2
L'état de catastrophe naturelle constaté par arrêté peut ouvrir droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles sur les biens faisant l'objet des contrats d'assurance visés au code des assurances, lorsque les dommages matériels directs qui en résultent ont eu pour cause déterminante l'effet de cet agent naturel et que les mesures habituelles à prendre pour prévenir ces dommages n'ont pu empêcher leur survenance ou n'ont pu être prises.
En outre, si l'assuré est couvert par un contrat visé au code des assurances, l'état de catastrophe naturelle constaté peut ouvrir droit à la garantie précitée, dans les conditions prévues au contrat d'assurance correspondant.

Annexe
Inondations et coulées de boue et mouvements de terrain
Département de la Charente-Maritime.
Département des Deux-Sèvres.
Département de la Vendée.
Département de la Vienne.

Inondations et chocs mécaniques liés à l'action des vagues
Département de la Charente-Maritime.
Département de la Vendée.

----------
Voir aussi:
Tempête Xynthia : le gouvernement annonce un «plan digue» avec l’aide des collectivités (Gazette.fr).

0  Réaction(s) › Lire
Etats-Unis: explosion dans une centrale au gaz
Accidents | 2010-02-07 20:42:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Actualisé lundi 8 février, 10h.
"Jusqu'à 50 morts",
selon le Parisien: le bilan de l'explosion d'une centrale au gaz à Middletown, dans le Connecticut (Etats-Unis), risque d'être très lourd. Pour l'heure, le bilan officiel est de cinq morts et quelque 12 blessés.
Le nombre de 50 victimes a été communiqué, dimanche, à la presse par le porte-parole d'un hôpital local, qui a indiqué que "«jusqu'à» 50 personnes (...) auraient péri dans l'explosion. Le responsable des pompiers Al Santostefano avait déclaré juste après la catastrophe qu'au moins cinquante ouvriers travaillent sur le site". Les victimes seraient donc essentiellement des personnes travaillant sur ce site, la centrale thermique au gaz étant en construction. Environ 300 personnes auraient été présentes au sein de la centrale. Les employés étaient en train de procéder à la mise en service d'une partie des moteurs, indique CNN.
Survenue ce dimanche 7 février vers 11h30 (heure locale), l'explosion a été ressentie à environ 15 kilomètres à la ronde, précise le journal local Hartford Courant. La population a d'abord cru à un séisme. Des images montrent une épaisse fumée noire s'élevant du site.
> Cliquez ici pour visualiser les images sur le site du Hartford Courant.
Le site industriel, situés sur les bords de la rivière Connecticut s'étale "sur plusieurs hectares et (...) a une puissance de production d'électricité de 620 megawatts".

Cliquez ci-dessous pour les reportages de la chaîne WTHN (News 8 channel).





0  Réaction(s) › Lire
Haïti: solidarité et énergie
Accidents | 2010-01-29 16:08:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Arrivés le samedi 23 janvier, quatre volontaires d'Electriciens sans frontières sont à Haïti avec 50 m3 de matériel électrique, a indiqué l'association, qui regroupe aujourd’hui en France 15 associations régionales et 800 adhérents, majoritairement salariés ou ex-salariés du secteur de l'énergie en France (et donc principalement d'EDF, ERDF et RTE). Ces volontaires "ont engagé la réalimentation électrique des installations prioritaires de l’Ambassade de France, des hôpitaux et des installations des ONG ainsi que des camps de réfugiés en cours d’installation par la Croix Rouge Française, l'Ambassade de France et Caritas".
Le mardi 26 janvier, ils ont procédé à "l’alimentation électrique d’un campement destiné à recevoir des ONG qui n’ont pas de point de chute (puis) répondu à des demandes ponctuelles et urgentes: mise en place d’un tableau de protection pour l’installation électrique de la Protection Civile et mise à disposition d’une «valise photovoltaïque» mais également mobilisation nocturne autour de la recherche de survivants grâce à un système de «ballon éclairant». le lendemain, à la demande la Croix-Rouge française, il se sont rendus "à l'Hôpital de Leogâne pour évaluer les besoins en électricité afin d’être en mesure d’y répondre le plus rapidement possible. Dans une ville située à l’épicentre du séisme et rasée à 90%, cet hôpital a été réaménagé pour prendre en charge les blessés".
Le SDEC Energie (Calvados) a accordé une subvention exceptionnelle de 5.000 euros à ESF pour financer des "actions d’urgence ou de reconstruction/développement suite à cette catastrophe".

Informations et dons en ligne sur le site d'ESF.

Et aussi
Le 15 janvier, le groupe EDF indiquait s’être impliqué dans "l’aide internationale en apportant immédiatement une première dotation financière d’urgence de 250 000 euros". De son côté, GDF Suez s'est associé au Figaro magazine tout en favorisant la mobilisation interne: "Dès l’annonce de la catastrophe, les associations à vocation humanitaire du Groupe se sont mobilisées pour fournir une aide de première urgence sur place. GDF Suez a immédiatement mis à disposition du matériel de premier secours et ses experts. En parallèle, de nombreux collaborateurs du groupe ont souhaité verser des dons. GDF Suez s’est engagé à abonder chacun de ces dons réalisés auprès des associations de collaborateurs internes au Groupe ainsi que ceux faits auprès des associations partenaires, et à doubler les sommes versées".

Mis à jour 1er février 2010
SolarWorld a indiqué avoir "fait don de modules photovoltaïques pour alimenter des stations de pompage d’eau en Haïti. Ces stations permettront d’approvisionner jusqu’à 175.000 personnes en eau potable dans la région dévastée par le tremblement de terre".

0  Réaction(s) › Lire
Les dernières fuites de gaz de la PQR
Accidents | 2010-01-18 18:33:00 | Administrateur 'Energie 2007'

Ce lundi 18 janvier, aux Sables-d'Olonne (Vendée), "après la rupture d’une conduite de gaz, percée accidentellement par une pelleteuse, (quelque) 27 personnes ont été invitées à sortir de leur domicile", tandis qu'un agent de GRDF coupait le réseau le temps "de colmater la fuite" (
source: Ouest-France).

Vendredi 15 janvier, à Brest, une fuite de gaz a entraîné "une série de coupures dans 4.200 foyers, au pire moment de la panne, indique le Télégramme de Brest. Afin de réparer la fuite, détectée à 8 h 30, ce sont tout d'abord 1.900 compteurs qui ont été coupés. Puis face à des complications survenues vers 22 h 30, ce sont 2.300 autres foyers qui ont été privés de gaz". Certains foyers ont été "privés d'eau chaude et de chauffage, durant plus de 24 heures".

Egalement le 15 janvier, à Lyon, la détection d'une fuite de gaz dans un immeuble du 3e arrondissement de Lyon a conduit à l'évacuation de 25 personnes (source: Le Progrès).

Le 14 janvier, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), après qu'une fuite de gaz eut été détectée, les habitants d'un lotissement ont dû être évacués quelques heures, indique l'Indépendant.

Ce même jeudi, à Cuiseaux (Saône et Loire), les sapeurs-pompiers "ont été appelés pour une fuite de gaz dans un bâtiment de 4 niveaux avec 8 appartements, précise Info-Châlon.com. Les habitants ont été évacués de même que 120 enfants d'une école située à proximité. Les enfants ont été dirigés vers la cantine puis ensuite récupérés par leurs parents. Les techniciens de GRDF ont colmaté la fuite se situant sur une alimentation extérieure".

Lundi 11 janvier, rapporte l'Aisne nouvelle, "une fuite de gaz a nécessité l'évacuation de deux habitations lundi soir dans le quartier de Neuville (Saint-Quentin, Aisne). De lourds moyens ont été dépêchés sur place pour colmater la canalisation défectueuse en sous-sol (...). Vers 21 h 30, une entreprise spécialisée est venue creuser une tranchée sous l'œil vigilant des pompiers et de la police. Ils ont pu localiser la fuite qui provenait d'une conduite d'une pression de 4 barres située sous le trottoir". Une autre fuite, due à des travaux, est survenue dans cette mêle ville le samedi 9 janvier.

Egalement le 11 janvier, à Pamiers, dans l'Ariège, une canalisation de gaz "s'est fendue à cause du froid (...) entraînant l'évacuation d'urgence des 91 résidents au foyer rural du village". La Dépêche indique que la conduite de gaz a été "rapidement réparée".

Toujours le 11 janvier: cette fois, c'est à Ajaccio (Corse-du-Sud), près du lycée Fesch qu'une fuite de gaz a été détectée. Elle a entraîné "d’importants embouteillages. Pompiers et policiers se sont rendus sur place, tandis que les agents de GDF (sic) étaient à pied d’œuvre pour localiser et réparer la fuite" (source: Radio Alta Frequenza).


0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS