Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
8 Réaction(s) › Lire

 
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez
Arnaque batterie condensateurs onse-cse.com
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




Géothermie: ouverture d'Argéo à Arcueil et Gentilly
Energies renouvelables | 2015-11-23 09:17:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Le "premier réseau de chaleur géothermique créé ex nihilo depuis plus de 30 ans en Ile-de-France" est désormais opérationnel. ArGéo dessert Le Chaperon, un quartier commun aux villes d'Arcueil et de Gentilly, qui a fait l'objet d'un "ambitieux projet de renouvellement urbain."

Délégué pour 30 ans par le SIPPEREC à Cofely (groupe Engie) et courant sur 13 km, le réseau dispose de "deux puits de forage à 1.600 mètres de profondeur et d'une chaufferie." Il est "jalonné de près de 130 points de livraison." Avec 10 MW de puissance (pour un total de 48 MW), la "centrale géothermique fournit 60 % des besoins en énergie du réseau, évitant ainsi le rejet dans l'atmosphère de 14 600 tonnes de CO2 par an."

La fourniture d'énergie concerne "l'équivalent de 10.000 logements. Le recours majoritaire à une énergie renouvelable permet aux usagers de bénéficier d'un taux de TVA réduit de 5,5% sur leur facture globale de chauffage."

ArGéo a bénéficié du soutien de l'ADEME et du Conseil régional d'Île-de-France "à hauteur de 23 % sur un investissement global de plus de 32 millions d'euros."

Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse.


0  Réaction(s) › Lire
Eolien : création d'un parc en mer flottant au Portugal
Energies renouvelables | 2015-11-16 15:47:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Le consortium regroupant EDP Renewables, Mitsubishi Corp., Chiyoda Corp., ENGIE et Repsol prévoit la réalisation d'un parc éolien en mer flottant à 20 km de Viana do Castelo (nord du Portugal).

Le projet, basé sur la technologie WindFloat prévoit notamment "la mise en service d’ici 2018 d’un parc de 3 ou 4 éoliennes sur fondations flottantes, d’une capacité totale de 25 MW"  et bénéficie du soutien de la Commission Européenne au titre du programme NER 300, du gouvernement portugais par le biais du Fonds carbone portugais et de la Banque Européenne d’Investissement dans le cadre du programme InnovFin".

Consulter le communiqué

---------------------


0  Réaction(s) › Lire
EKOénergie : label européen pour l'électricité verte
Energies renouvelables | 2015-11-13 06:12:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Le label EKOénergie est arrivé en France. il s'agit d'un " label d'électricité européen qui offre la possibilité d'aller plus loin en certifiant des énergies renouvelables et durables."

EKOénergie certifie une "électricité 100% renouvelable et provenant de centrales répondant a des critères environnementaux stricts", est-il précisé dans le communiqué. S'y ajoutent d'autres critères comme la participation à des projets de développement des énergies renouvelables et de restauration de rivières via les fonds climat et pour l’environnement d’EKOénergie." La consommation d’électricité verte repose sur des "des normes internationales comme LEED (certification de bâtiments écologiques), le protocole Greenhouse gas protocol (outils pour les bilan carbone) et CDP." La transparence sur le pays de production et l’origine de l’électricité s'appuie sur l'émission de garanties d’origine (GO).

En France, le premier bénéficiaire est Planète Oui, pour son option EKOénergie (50 % d'éolien, 50 % de petite hydraulique et 1% de la facture reversé aux Fonds climat et pour l’environnement d’EKOénergie). 

---------
EKOénergie regroupe de 37 organisations environnementales réparties dans 27 pays européens. Lancé en 2013, son label est présent dans une dizaine de pays.








0  Réaction(s) › Lire
Guadeloupe: transformer les algues sargasses en énergie
Energies renouvelables | 2015-11-12 15:50:00 | Administrateur 'Energie 2007'
 
Le
Syndicat mixte d'électricité de la Guadeloupe (ou Sy.MEG) travaille avec Evergaz sur un projet de méthanisation résultant du traitement des algues sargasses. 

Ces algues prolifèrent le long des côtes du département, leur accumulation devenant "un problème de santé publique' qui contraint "les autorités à la fermeture de certaines plages", avec un impact négatif pour l'activité touristique de l'île. La méthanisation "pourrait constituer une solution durable et économiquement viable." Le Sy.MEG a donc missionné Evergaz, "au travers de son bureau d'études Lejdo Energie (pour) réaliser une étude de faisabilité sur la valorisation énergétique des déchets organiques et des algues sargasses en Guadeloupe."

Il résulte de cette étude plusieurs bénéfices potentiels (traitement des boues d'épuration et des déchets agricoles et organiques locaux tout en évitant l'émission de près de 5 320 tonnes de CO2, production attendue de plus de 6 GWh d'électricité verte, mais aussi d'un engrais naturel pour l'agriculture avec le digestat).

Il est désormais envisagé de mettre en "place d'un projet pilote afin de tester pendant un an le processus de méthanisation et de vérifier les quantités de sargasse pouvant être traitées chaque année." A cet effet, une société d'économie mixte locale, Guadeloupe ENR, a été créée, regroupant le Sy.MEG, Valorem, Evergaz, On Time, ainsi que des actionnaires particuliers. Cette SEML pourra produire et exploiter de l'énergie électrique de source renouvelable, valoriser et distribuer des énergies renouvelables, s'impliquer dans la recherche et l'ingénierie en matière d'efficacité énergétique. Evergaz l'appuiera notamment pour "l'ingénierie technique, administrative et financière liée à la valorisation du biogaz issu des déchets organiques et des boues d'épuration."




0  Réaction(s) › Lire
Petite hydraulique: alternative à l'intermittence des EnR?
Energies renouvelables | 2015-10-30 18:01:00 | Administrateur 'Energie 2007'
 Nous publions ci-après une tribune de Bertrand Lesage, ingénieur hydroélectrique.


"La petite hydraulique : une alternative à l'intermittence des énergies renouvelables ?

Désignant l'utilisation de la force hydraulique par de petites unités de production décentralisées, la "petite hydraulique" s'affiche désormais comme une solution valable en plein développement dans le cadre du processus de transition énergétique. De faible capacité mais présentant toute les qualités d'une énergie propre, stable, durable et locale, la petite hydraulique offre en effet de nouvelles pistes de développement pour la filière hydraulique française et s'impose progressivement comme une énergie de complément prometteuse.

Si l'hydroélectricité est à ce jour la première des énergies renouvelables en France (et la moins chère), représentant environ 12 % de l'énergie produite annuellement, elle est limitée depuis quelques années par de nouvelles directives européennes et gouvernementales réglementant l'exploitation des rivières dans le sens d'une protection croissante de la biodiversité.

Contraints géographiquement, les exploitants français se tournent alors progressivement vers la petite hydraulique, une filière de production reposant sur des installations de petites tailles, bien loin des grands barrages hydroélectriques, et dont la puissance de production se compte en quelques mégawatts.

Construites au fil de l'eau, les petites centrales hydrauliques (PCH) ne demandent ni retenue ni vidanges ponctuelles susceptibles de perturber l'hydrologie, la biologie ou la qualité de l'eau, et permettent généralement une production d'électricité stable et locale. Elles regroupent l'ensemble des installations dont la puissance est inférieure à 10 MW et représentent un potentiel estimé à plus de 1000 MW sur le territoire français.

Un potentiel de développement qui reste donc assez faible au regard des puissances de production développées dans l'hydroélectricité traditionnelle, mais dont le rôle dans la transition énergétique ne doit pas être sous-estimé. Installées en bord de rivière ou sur des réseaux d'eau potable, turbinant les eaux des canalisations, les PCH présentent en effet une constance précieuse dans la production et s'adaptent ainsi parfaitement à l'intermittence des autres énergies renouvelables.

La nouvelle microcentrale hydraulique EDF du Rondeau par exemple, située au cœur de l'agglomération grenobloise et inaugurée récemment, permet selon Stéphane Toletti, directeur du
groupe d'exploitation hydraulique Ecrin Vercors, "de turbiner et donc de produire de l'électricité avec une très faible hauteur d'eau, à savoir 4,2 mètres et un débit de 75 à 80 mètres cubes par seconde".

Les turbines en question baptisées VLH (Very Low Head ou "très basse chute") et créées par la société aveyronnaise MJ2 Technologies, offrent la possibilité inédite jusqu'à aujourd'hui pour l'exploitant français de produire de l'électricité à partir d'une très faible hauteur de chute, réduisant ainsi sa dépendance à la pluviométrie et aux fluctuations du débit.

Équipée de quatre turbines pour une puissance cumulée de 2.200 kW, la centrale du Rondeau est à ce jour la plus grande centrale française de sa catégorie et aura nécessité un investissement global de 8,7 millions d'euros pour une production annuelle équivalente à la consommation électrique de 5.700 habitants.

Mais outre le groupe EDF qui gère, via ses filiales EDF EN ou SHEMA, plusieurs dizaines de petites centrales hydrauliques en France, la filière connaît également un fort développement au sein de la Compagnie nationale du Rhône (CNR) et de la Société hydroélectrique du Midi (SHEM) qui exploitent à elles deux près d'une vingtaine de PCH sur le territoire."

----------------
Crédit photo: barrage du Moulin de Cassin (SICECO).


1  Réaction(s) › Lire
Sergies acquiert un parc éolien avec Energie partagée
Energies renouvelables | 2015-10-30 10:37:00 | Administrateur 'Energie 2007'
 

Le 29 octobre, Sergies a indiqué avoir acheté à Alstom Wind 80% de la société portant le projet de parc éolien de Champs Chagnots, en partenariat avec la société Énergie partagée (qui a acquis les 20% restants).

Il s'agit du quatrième parc éolien pour Sergies, avec ceux de Rochereau, mis en service en 2008, de Lusignan (2012), et du Pays Civraisien (2014). Le partenariat avec Énergie partagée permettra à "chaque citoyen" d'être "actionnaire de la société, à partir de 100 €, via la souscription d’un outil d’investissement national sur 
http://energie-partagee.org/, ou par courrier." Pour Energie partagée, cet investissement "atteste de la capacité des collectivités locales à s'approprier la gestion de la production d'énergie pour orienter leur territoire vers les renouvelables, en accord avec les objectifs régionaux et nationaux."


Caractéristiques du parc
- 3 éoliennes d’une puissance de 3 MW chacune, d’une hauteur de 145 mètres;
- Production annuelle estimée à 19 millions de kWh;
- début des travaux d’installation des machines: mars 2016;
- mise en service prévisionnelle: fin 2016.

Cliquez ici pour lire le dossier de presse


0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 11 12 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS