Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
41 Réaction(s) › Lire

 
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez
Arnaque batterie condensateurs onse-cse.com
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




Energie partagée a collecté 12 millions d'euros
Energies renouvelables | 2016-12-28 08:08:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Energie partagée indique avoir "collecté 12 millions d'euros pour la transition énergétique citoyenne."

Le fonds dédié aux investissements partcipatifs dans les énergies renouvelables affiche une année 2016 record avec "plus de 3 millions d’euros" engrangés, le meilleur résultat "depuis sa création. Ce millésime exceptionnel est notamment dû à un contexte favorable pour les projets participatifs qui a permis de mettre en lumière ces initiatives locales de transition énergétique, mais également, à une communication renforcée auprès de nouveaux épargnants issus de réseaux partenaires (Enercoop, La Nef..)."

Energie partagée pense parvenir à l’équilibre de son compte de résultats en 2017 et se fixe pour objectif de collecter 25 millions d’euros d'ici 2020.

De récents projets illustrent cette "diversité des dynamiques locales": parc éolien de la Jacterie (Maine-et-Loire), développé "par l’association Atout Vent regroupant collectivités locales, agriculteurs et particuliers", méthanisation à Methamoly (Rhône), projet porté par un groupe de 12 agriculteurs, accompagné par le Syndicat Intercommunal des Monts du Lyonnais, ou encore le toit solaire Lucisol (Vaucluse), réunissant un collectif de 104 citoyens du Lubéron dans une société coopérative.





 
0  Réaction(s) › Lire
Concours petite hydro
Energies renouvelables | 2016-12-26 11:36:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Envinergy lance le premier concours dédié aux petites centrales hydroélectriques, avec trois catégories « Patrimoine », « Performance » et « Environnement ».

On recense à ce jour 2.500 petites centrales, "constitutives d’un important patrimoine industriel et rural des 19ème et 20ème siècles. Elles bénéficient aujourd’hui d’une attention toute particulière au regard de leurs performances économiques indéniables.", précise la société spécialisée dans les transactions en énergies renouvelables.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 15 avril 2017. Il suffit de signaler son exploitation (par courrier ou mail) et la catégorie visée. Ensuite, "une équipe désignée par Envinergy se rendra sur place pour rencontrer les candidats, évaluer et photographier leurs centrales, au regard des catégories présentées. Elle transmettra un dossier d’information anonyme au jury constitué spécialement à cette occasion."

Les trophées seront remis à Toulouse le 29 juin 2017 lors des « 9ème Rencontres France hydro électricité », en présence de quelques 500 producteurs et professionnels de l’hydroélectricité.


Cliquez
ici pour consulter le dossier de presse.
0  Réaction(s) › Lire
Grigny Viry Châtillon: le forage est terminé
Energies renouvelables | 2016-12-21 17:03:00 | Administrateur 'Energie 2007'
"Les riverains l’ont baptisé «leur Tour Eiffel»", indique le communiqué annonçant la fin du forage (après presque quatre mois) à Grigny, pour le futur réseau de chaleur géothermique. La foreuse a atteint "le Dogger à une profondeur de 1.650 mètres (..). Deux puits ont été forés en déviation (avec un angle de 40° chacun) à partir d'une plateforme unique où les puits sont espacés de 10 mètres. Les deux puits- producteur et injecteur - sont espacés de 1 250 mètres sécurisant ainsi la durée de vie thermique sans refroidissement des eaux produites sur 30 ans. L'eau produite sera à une température de 71°C pour un débit nominal de 300 m3/h, la production annuelle de chaleur sera de 50.000 MWh."

La construction du réseau démarrera "dans quelques semaines", avec pour objectif de raccorder fin 2017 "l’équivalent de plus de 9.000 logements." Le recours majoritaire à une énergie renouvelable permettra de maîtriser les coûts. La copropriété de Grigny 2 devrait "voir ses charges de chauffage diminuer de 25 %. Outre la baisse des charges pour les copropriétaires et locataires de logements concernés, ce nouveau réseau de chaleur géothermal entraînera chaque année une diminution des rejets dans l’atmosphère de plus de 21.000 tonnes de CO2."

Le projet est porté par le SIPPEREC, les villes de Grigny et Viry-Châtillon, via une SPL, la SEER qui a reçu le soutien financier de "l’État via le «fonds de soutien à l’investissement local», l’ADEME et la Région via le fonds chaleur, ainsi que le "Département qui a apporté ses garanties d’emprunt et plusieurs institutions bancaires qui ont cru à ce projet certes complexe mais ambitieux."


0  Réaction(s) › Lire
Hérault: 1er contrat territorial de développement des EnR
Energies renouvelables | 2016-12-19 14:27:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Nous reproduisons ci-après un communiqué d'Hérault énergies.


'L’ADEME et Hérault énergies signent le premier contrat territorial de développement des EnR

Hérault Energies a signé le premier contrat territorial mis en place par l’ADEME, aux côtés de ses partenaires territoriaux. Cette signature acte le développement des compétences du syndicat d’énergies via les achats groupés d’énergie (électricité, gaz, bois), le regroupement des CEE, le développement des infrastructures de recharge de véhicules électriques, l’accompagnement de l’éclairage public, les actions de diagnostic et de MDE…aux côtés de son rôle quotidien de la gestion des réseaux d’électricité et de gaz, confortant une approche concrète multi-réseaux et multi-énergies.

En complément du périmètre historique du Fonds Chaleur, qui vise des projets produisant plus de 100 tep, les contrats territoriaux ou patrimoniaux de l’ADEME permettent d’aider chaque maille d’installations de chaleur verte. Ces nouveaux systèmes d’aides, dont le développement est encouragé par la FNCCR, confient à un opérateur territorial le soin de créer une animation sur un territoire pour faire émerger des projets et les accompagner. La FNCCR salue ainsi la mise en place de cet outil, ainsi que l’ensemble de la démarche d’ouverture du Fonds Chaleur porté par l’ADEME, aux côtés de ses partenaires. La fédération de projets à une maille territoriale (contrat territorial) ou sur l’ensemble d’un patrimoine (contrat patrimonial) permet une mutualisation efficace des projets et la construction de filières pérennes pour l’ensemble des acteurs.

Dans le contrat territorial avec Hérault énergies, une quarantaine d’installations sont déjà visées, portant aux côtés de partenaires territoriaux la chaleur EnR dans des collectivités de différentes tailles, à la fois sur le bois énergie et sur le solaire thermique.

«Nous allons monter des projets cohérents à l’échelle du département, en lien étroit avec les filières locales. Notre réflexion sera partagée à l’échelle de la région car nous venons de créer une Entente avec les 12 autres syndicats d’énergies de la région Occitanie, déclare Jacques RIGAUD, Président de Hérault Energies. Grâce à nos achats groupés d’énergie, nous connaissons les besoins énergétiques précis des collectivités et sommes à même de bien les orienter dans leurs choix énergétiques. Cela a constitué un élément déterminant dans l’attribution de ce contrat.»

S’appuyant sur un agrégateur de taille départementale par exemple, le contrat territorial est ainsi parfaitement adapté aux missions d’un syndicat d’énergie. Pour les aider à s’inscrire dans cette dynamique, la FNCCR vient d’éditer un guide destiné à renforcer leurs compétences sur le sujet «Ce sont des acteurs-clefs dans le développement de ce dispositif, observe Guillaume Perrin, chef du service Réseaux de chaleur et de froid à la FNCCR. Fin 2015, ils étaient moins d’un quart à avoir la compétence développement de la chaleur renouvelable et des réseaux. En décembre prochain, moins d’un an après les syndicats d’énergies sont près de 50% à l’avoir intégrée et à développer des projets, portant une réelle approche concrète multi-réseaux.»'

0  Réaction(s) › Lire
Photovoltaïque: où en est-on?
Energies renouvelables | 2016-12-15 14:15:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Suite des rencontre ENR, organisées par le Syndicat des énergies renouvelables et l'Ademe, en partenariat avec la FNCCR.

Aujourd'hui, le parc solaire s'établit à 6.651 MW installés. La puissance installée devrait s'établir à 10.200 MW fin 2018 et, entre 18.200 et 20.200 MW fin 2023.

On distingue quatre mécanismes de soutien :
- tarif d'achat pour les systèmes intégrés au bâtiment (0.100 KWc), système ayant vocation à disparaître progressivement;
- tarif d'achat et complément de rémunération;
- appels d'offres,
- autoconsommation.

Au tarif d'achat se substitue un autre mécanisme, incluant revenus de marché, rémunération de la capacité et complément de rémunération.

Le financement participatif prend de plus en plus d'importance (aussi pour les autres énergies vertes) et est valorisé à hauteur de 3€/Mwh supplémentaires.

L'autoconsommation émerge, à l'échelle individuelle, mais aussi à celle d'un îlot "urbain." L'ordonnance du 27 juillet 2016 donne un cadre légal à l’autoconsommation collective, avec un TURPE réduit que la CRE devra définir, et une dérogation pour les petites installations (équilibre). Pour le SER, "l'ordonnance ne va pas assez loin. Il faudrait remonter l'antenne BT et l'antenne HTA, pour remonter au niveau du poste source. C'est ambitieux mais cette échelle permettra de développer de nombreuses applications. Il faudrait alors définir deux niveaux de TURPE."

"Les chiffres sont difficiles à avoir, mais on évoque entre 50 et 100 MW. C'est 5% maximum du marché. Mais un chiffre est à retenir, celui du nombre de demandes pour injecter uniquement le surplus d'électricité. Enedis en annonce 5.000, soit 40% du total. Le basculement s'opère surtout dans le résidentiel."
0  Réaction(s) › Lire
Ouverture des rencontres nationales des énergies renouvelables
Energies renouvelables | 2016-12-14 09:46:00 | Administrateur 'Energie 2007'
"La vraie révolution aujourd'hui, ce ne sont pas les gaz de schiste, mais les énergies renouvelables", a lancé Jean-Louis Bal en ouverture des rencontres nationales des énergies renouvelables. La part de celles-ci dans la production mondiale s'établit désormais "à 23%, contre 21% il y a 3 ans et l'AIE annonce 28% pour 2020." Le relais est "pris par les pays émergents, Chine, Inde, Brésil... Et cela répond à une hausse de la demande, tout autant qu'à une baisse des prix." Ainsi de la "Zambie, qui se lance dans un programme de 600 MW photovoltaïques." Le président du SER estime que l'essor des Enr ne sera pas freiné par les prix bas du pétrole. 

Jacques Rigault, président d'Hérault énergies, a rappelé l'importance de l'évolution des réseaux vers des énergies propres: bioGNV, smart grids, injection locale de production verte... S'y ajoute "la multiplication par cinq, un vrai défi, de la production de chaleur renouvelable d'ici 2030", telle que prévue dans la loi de transition énergétique pour une croissance verte.

Agnès Langevine, vice-présidente de la Région Occitanie, a évoqué la feuille de route d'une "région à énergie positive." Un accord cadre a été signé en ce sens en novembre dernier. C'est un objectif "ambitieux en raison de la pression démographique mais qui est dicté par la lutte contre le réchauffement climatique." Sans oublier la maîtrise de la facture, la précarité énergétique touchant 12% des ménages.
> Bruno Léchevin, président de l'Ademe: "Ccet engagement d'une première région à énergie positive est un signal fort pour tous les acteurs. Il sera soutenu par l'Ademe au niveaux régional comme national."

Des tarifs d'achat au prix de marché

Jean-Louis Bal: "Ce n'était pas le souhait des acteurs du marché mais la tendance était inéluctable et la Commission européenne y poussait. Les arrêtés tarifaires publiés aujourd'hui sont extrêmement rassurants pour les producteurs et les investisseurs. Les discussions avec la direction Concurrence de l'Union européenne ont été très difficiles."

2017
Jean-Louis Bal: "Quel que soit le résultat des élections, je ne pense pas qu'il y aura une remise en cause du modèle actuel."

Autoconsommation
Jean-Louis Bal: "On devrait voir fleurir des modèles d'autoconsommation collective. Il s'agira de définir à quel niveau on remonte."

Innovation

Bruno Léchevin: "Une innovation seule ne suffit pas. Elle ne se déploiera à l'échelle de la société qu'avec des modifications de comportements. A ce titre, on peut se féliciter d'observer que les Français, les territoires, les acteurs, entreprises, collectivités... plébiscitent les énergies renouvelables - 87% d'entre eux selon le récent sondage du WWF. A nous de faire en sorte que la concertation, le dialoge, le débat, l'association avec les citoyens favorisent l'acceptation sociale. Ainsi du financement participatif, outil très efficace. L'Ademe publiera prochainement un guide pour le financement particitif des Enr."

Optimisation territoriale
Jacques Rigault: "Les collectivités ont rarement les moyens de gérer leurs données, de se doter des outils pour maîtriser leurs consommation L'intercommunalité est une réponse efficace, d'autant plus qu'elle peut se conjuguer à un travail en partenariat avec la région. Exemple: nous avons créé
Révéo, un outil de mobilité propre, entre 8 syndicats d'énergie et deux métropoles. Au niveau local, Hérault énergies agit au plus près des besoins: diagnostic des bâtiments ou de l'éclairage public... Dans certains cas, on a pu diviser par trois la consommation!"
> Agnès Langevine: "La Région Occitanie signera aujourd'hui une convention avec l'entente régionale des treize syndicats d'énergie. Nous avons besoin de nous appuyer sur leurs compétences."




0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS