Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
42 Réaction(s) › Lire

 
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez
Arnaque batterie condensateurs onse-cse.com
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




Scénario «Rénovons»: accélérer la rénovation énergétique
Economies d'énergie | 2017-02-21 09:59:00 | Administrateur 'Energie 2007'
 La Fondation Abbé Pierre, le groupe Effy, Soliha, le Secours catholique et le CLER ont présenté le scénario «Rénovons» (@renovons) ce 21 février 2017.

Cliquez:
- ici pour télécharger le scénario,
- et ici pour l'étude de SIA Conseil.

Le constat
La France compte 7,4 millions de «passoires énergétiques» (logement énergivores avec une étiquette F ou G). Dans celles-ci, on dénombre 2,6 millions de ménages précaires (pour un total de 5,8 millions selon l’ONPE).
La loi TEPCV prévoit d’éliminer ces «passoires énergétiques» d’ici 2025. Pour cela, il s’agira de rénover 500.000 logements par an, dont 130.000 dans le parc privé et visant les ménages modestes. Au rythme actuel (288.000 rénovations performantes par an), les objectifs de la loi ne seront pas atteints. Selon une étude SIA conseil, il restera en 2025 quelque 5,6 millions de «passoires énergétiques». Le scénario «Rénovons» préconise d’accélérer le rythme, en dépassant les objectifs de la loi: jusqu’à 980.000 rénovations en 2021.

80 milliards d’euros, retour sur investissement entre 4 et 18 ans
Il s’agit pour cela d’augmenter les aides, de les élargir à l’ensemble des propriétaires occupants et propriétaires bailleurs. Les travaux pourraient être pris en charge à hauteur de 79% par l’Etat et, via le crédit d’impôt, à 30% pour les ménages aisés. Le coût est estimé à 80 milliards d’euros, dont 36 milliards pour l’Etat, 44 restant à la charge des ménages (de 1.300 à 13.100 euros selon leur situation financière). Pour l’Etat, «le retour sur investissement (taxes et impôts, provenant de la créations de 126.000 emplois, et de la hausse du pouvoir d’achat) se ferait en 36 ans», estime Sabine Bardaune. Les ménages, eux, ont un retour sur investissement de 4 à 18 ans, provenant de gains sur la facture énergétique. Il est à ce jour «de 24 à 34 ans.» S’y ajoutent les bénéfices sociaux et les effets sur la santé.

L’accompagnement : 3.000 euros par ménage
Pour Manuel Domergue (Fondation Abbé Pierre), le scénario est d’autant plus plausible qu’il s’inscrit «dans une période de taux bas, ce qui favorise les investissements à long terme.» En rappelant que les ménages concernés «ne sont pas que des ménages défavorisés», avec un système mêlant «les aides et les incitations, voire obligations.» Le Secours catholique, rappelle Bernard Thibaud, intervient à hauteur de près «d’un million d’euros par an, pour l’aide au paiement des factures» et a plaidé pour les «tarifs sociaux, même s’ils sont encore à un faible niveau.» Il a souligné les difficultés de mise en œuvre (repérer les ménages, les accompagner…) et «la nécessité d’une coordination entre acteurs publics et privés. Le coût de cet accompagnement est d’environ 3.000 euros par ménage.» Xavier de Lannoy (Soliha) a déploré que le prêt Eco ptz soit si peu octroyé, « car il semble que les «banques aient besoin de garanties… Il est surprenant que dans notre société riche, on ne trouve pas les moyens de financer la rénovation énergétique.» Frédéric Utzmann (Effy) a insisté sur le rôle des certificats d'économie d'éergie dans le financement des projets: "des travaux à 1 euro ne sont pas des travaux au rabais."




0  Réaction(s) › Lire
Bertrand Lapostolet prend la direction de Solinergy
Economies d'énergie | 2017-02-20 10:54:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Effy continue de recruter des dirigeants. Après Robert Durdilly, passé de la présidence de l'UFE à celle de Solinergy, l'arrivée d'Audrey Zermati (ex-UFE aussi) à la direction stratégique du groupe, Effy annonce la nomination de Bertrand Lapostolet (qui vient de la Fondation Abbé Pierre) à la direction générale de SoliNergy. Une nomination qui intervient "après la validation du programme CEE «Mage»(1) soutenu par le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer."

Son CV
"Né en 1968, Bertrand Lapostolet est titulaire d’un DEA de Sociologie et diplômé en Sciences politiques (Lyon). Engagé à partir de 1990 sur le terrain de la lutte contre le mal logement (Alpil) il y acquiert une solide expérience d’accompagnement des personnes en difficulté, d’évaluation et de mise en œuvre de solutions opérationnelles (maîtrise d’ouvrage et gestion de logements d’insertion).
Il anime de 2003 à 2008 le Plan départemental d’actions pour le logement des personnes défavorisées de la Loire. Il gère le Fonds de solidarité logement et porte l’intégration expérimentale des fonds eau et énergie au sein de ce FSL dès 2003. 
Il rejoint en 2008 la Fondation Abbé Pierre en tant que responsable de programme et y développe le soutien au logement d’insertion. Le programme Toits d’Abord étant un des premiers programmes CEE labellisé «lutte contre la précarité énergétique». Référent transition et précarité énergétique, il co-signe le rapport Pelletier «Précarité énergétique» du Plan bâtiment durable, siège à l’Observatoire national de la précarité énergétique, ainsi qu’au Débat national sur la transition énergétique."





Interview de Bertrand Lapostolet, Responsable de programme à la Fondation Abbé Pierre (colloque de l'ONPE du 3 octobre 2014).


----------------


1) Mesurer et accompagner pour  garantir les économies, programme CEE  en partenariat avec Eco-CO2. "Validé fin 2016 par le Ministère de l’Ecologie, Mage va accompagner plus de 12 000 ménages."


 
0  Réaction(s) › Lire
Habiter mieux: objectifs toujours difficiles à atteindre
Economies d'énergie | 2017-02-01 13:03:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Dans son bilan annuel, l'ANAH détaille les objectifs de rénovation 2016 et les résultats obtenus (dont ceux d'Habiter mieux, programme visant les ménages modestes et très modestes).

"Lutter contre la précarité énergétique:
- objectif : 45.000 porté à 50.000 puis à 70.000 logements;
- réalisé : 40.726."

Avec ces objectifs non atteints, il apparaît à nouveau que les opérations restent complexes à mettre en oeuvre, avec presque du sur-mesure et un long travail de terrain, comme cela a été mis en évidence lors de plusieurs colloques.

"Ce résultat, étroitement lié au temps nécessaire pour informer et convaincre les ménages, est en-deçà de l’objectif rehaussé à 70 000 logements annoncé en mars 2016 par la ministre du logement et de l’habitat durable."

Néanmoins, l'ANAH fait part d'une dynamique positive en fin d'

"Mais grâce aux moyens mobilisés, la trajectoire de ce programme en faveur de la lutte contre la précarité énergétique reste dynamique et s’accélère. Pour le seul mois de décembre, 7 000 nouveaux dossiers ont été déposés, soit une augmentation de 17% par rapport au mois de décembre 2015."

En outre, le programme est désormais ouvert "aux copropriétés fragiles ce qui permettra de toucher davantage de ménages dans les secteurs urbains, avec une aide spécifique destinée aux syndicats de copropriétaires pour faciliter leur décision collective d'engager des travaux. "

Cliquez
ici pour télécharger les chiffres-clefs 2016 de l'ANAH.



0  Réaction(s) › Lire
Grand prix FNCCR des CEE 2016: les lauréats
Economies d'énergie | 2017-01-27 15:14:00 | Administrateur 'Energie 2007'

Le Syndicat Départemental d'Énergie et d'Équipement de la Vendée (SYDEV), le Syndicat Intercommunal d'Energies d'Equipement et d'Environnement de la Nièvre (SIEEEN), Habitat 76, Seine Saint Denis Habitat, le Syndicat Intercommunal du Thermalisme et de l’Environnement (SITHERE), Lorient Agglomération et le partenariat entre le Syndicat Intercommunal de la Périphérie de Paris pour les Energies et les Réseaux de communication (SIPPEREC) et le Syndicat Intercommunal pour le Gaz et l’Electricité en Ile-de-France (SIGEIF) sont les huit gagnants du huitième Grand Prix des certificats blancs de la FNCCR. Cette édition récompensait les certificats d’économies d’énergie (CEE) obtenus entre le 12 décembre 2015 et 16 décembre 2016.

Dans cette édition, il faut signaler l’activité toujours importante et primordiale des collectivités dans le dispositif des CEE. Notre nouvelle catégorie pour les CEE « précaire » en est la preuve avec des collectivités impliquées dès le lancement de ce nouveau dispositif du gouvernement. Egalement les prix spéciaux montrent la capacité des collectivités à travailler sur des démarches globales d’économie d’énergie et l’importance des partenariats qui se mettent en place autour des grandes collectivités pour répondre aux exigences de la troisième période et gagner en efficacité.

Quatre premiers prix et deux prix spéciaux ont été attribués par le jury de cette huitième édition, dont les récompenses ont été remises aux lauréats pendant les Assises de l’énergie à Bordeaux :

- 1er prix pour l’éclairage public : Syndicat Départemental d'Énergie et d'Équipement de la Vendée (SYDEV) avec 36 837 919 KWhcumac – 56 KWhcumac/habitant

- 1er prix pour les logements en regroupement de plusieurs maitres d’ouvrage : Syndicat Intercommunal d'Energies d'Equipement et d'Environnement de la Nièvre (SIEEEN) avec 2 900 000 KWhcumac – 13 KWhcumac/habitant

- 1er prix pour les logements en convention et dépôt direct : HABITAT 76 avec 303 960 000 KWhcumac – 10 377 KWhcumac/logement

- 1er prix pour les CEE à destination des ménages précaires : Seine Saint Denis Habitat avec 317 670 000 KWhcumac – 13 519 KWhcumac/logement

- 1er prix pour la catégorie « autres CEE » pour la récupération de chaleur sur eaux grises : Syndicat Intercommunal du Thermalisme et de l’Environnement (SITHERE) avec 6 197 822 KWhcumac – 1 341 KWhcumac/habitant

- Prix spécial pour la diversité des acteurs rassemblés, des actions et des valorisations :
Lorient Agglomération avec 131 900 000 KWhcumac

- Prix spécial pour un partenariat entre collectivités : Syndicat Intercommunal de la Périphérie de Paris pour les Energies et les Réseaux de communication (SIPPEREC) et Syndicat Intercommunal pour le Gaz et l’Electricité en Ile-de-France (SIGEIF) avec 239 783 000 KWhcumac


Le grand prix des certificats blancs de la FNCCR est organisé annuellement en partenariat avec l’ADEME, l’AFE, l’ATEE, l’AITF et la Fédération des OPH et ce concours sera reconduit en 2017.

La FNCCR salue les objectifs ambitieux annoncés pour la 4ème période (1600 TWh cumac dont 400 Twh pour la précarité) et veille à sa concrétisation par un décret annoncé prochainement. Le dispositif constitue un réel levier pour la politique française d’efficacité énergétique. L’enjeu est de disposer d’une incitation financière pour les collectivités soucieuses des économies d’énergie et cela passe donc par un cours du CEE au-delà des prix constatés en 2016.


0  Réaction(s) › Lire
Quatrième période des CEE: 1.600 TWh cumac
Economies d'énergie | 2016-11-03 18:33:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Le ministère de l'Environnement a annoncé un "doublement des objectifs d’économies d’énergie pour la prochaine période des certificats d’économie d’énergie (2018-2020)", c'est-à-dire environ "1600 TWh cumac, dont 400 TWh cumac au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique."

Les travaux nécessaires doivent permettre de réduire "de 10 milliards d’euros par an de la facture énergétique des ménages, entreprises et organismes publics."

Un décret en Conseil d’État doit être "publié avant la fin du 1er trimestre 2017."
0  Réaction(s) › Lire
Save heat easy, une appli pour gérer son chauffage
Economies d'énergie | 2016-10-20 12:06:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Une nouvelle appli de gestion de sa consommation d'énergie vient d'arrier dans vos smartphones. Save heat easy (on notera comment en quelques années nos jeux de mots se sont anglicisés) est "indépendante des grands groupes énergétiques (...). Elle propose aux particuliers et professionnels, une lecture simplifiée de leur consommation d’énergie et ce quelque (sic) soit la source utilisée (gaz, électricité, ou encore mazout, bois et eau)." Elle dispose aussi d'un "système de rappel et de diffusion d’astuces."

Son utilisation apparaît simple: saisie des différentes dépenses énergétiques, création de graphiques facilitant "la compréhension des factures" et de comparatifs "pour évaluer ses progrès", délivrance de conseils pratiques.

L'application est disponible sur Apple Store et Google Play.

iOS :
https://appsto.re/fr/Tuj6eb.i
Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.saveHeatEasy.android&hl=fr

Elle est gratuite pour le grand public "avec possibilité d’une participation aux frais entièrement libre. Pour les professionnels, gratuité pendant 6 mois et ensuite 9,90€ par an et par lieu de consommation."



0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS