Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
6 Réaction(s) › Lire

 
Centre - Chargé de mission achats d'énergies
› Participez
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




Eolienne avec stockage: 12 h de sécurisation à Marie Galante
Innovation | 2017-02-28 17:59:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Installée à Petite Place depuis plus d'un an (1), la première centrale éolienne avec stockage française a permis de sécuriser l'alimentation des habitants de Marie Galante pendant 12 heures consécutives, le 8 février 2017.

Ce jour-là, l'île était en effet coupée du réseau électrique guadeloupéen pour permettre les travaux de raccordement du nouveau poste électrique d’EDF Archipel. Durant une demi-journée, la centrale éolienne de Petite Place a assuré 40% des besoins électriques (au-delà du seuil réglementaire de 30% appliqué aux autres installations d'EnR) et, "grâce à son système de prévision et de stockage, la production injectée par le parc éolien de Petite Place est restée parfaitement stable, comprise entre 1.500 et 1.800 kW, pendant toute la période, et selon les besoins exprimés au préalable par le gestionnaire du réseau."

Pour Quadran Caraïbes, exploitant du parc, la transition énergétique "est déjà une réalité en Outre-mer. Il est possible d’exploiter les réseaux électriques insulaires avec une forte proportion d’énergies renouvelables partiellement stockables et gérées de manière «intelligente»."


---------------
1) En service depuis fin 2015, la centrale éolienne de Petite Place dispose d'une puissance de 2,5 MW. Elle produit 6 GWh d’électricité par an, soit la consommation de plus de 6.000 personnes. Elle dispose d'une batterie d'accumulateurs de 500 KWh, destinée à lisser la production, en fonction du vent.








0  Réaction(s) › Lire
FACE: rapport sénatorial
Combien ça coûte? | 2017-02-28 16:00:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Jacques Genest, sénateur de l'Ardèche, a rendu public son rapport consacré à la gestion et à l’utilisation des aides aux collectivités pour l’électrification rurale.

> Cliquez
ici pour télécharger le rapport

Le rapport revient sur la transformation du FACÉ en compte d’affectation spéciale (CAS) en 2011, les difficultés techniques qui en ont résulté et un retour à la normale observé depuis deux, avec des délais d’instruction des dossiers et de paiement redevenus satisfaisants.


Le rapport se conclut par 16 propositions:

"- 1 : Évaluer l’opportunité d’inclure un critère de densité démographique dans les modalités de classement des communes en régime urbain ou rural de distribution d’électricité afin de mieux prendre en compte le caractère rural des communes;

- 2 : S’assurer de la bonne application des dispositions de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte s’agissant de la méthode d’évaluation des besoins à l’occasion de l’inventaire de 2017 afin que les mesures de la qualité de l’électricité effectuées par les AODE puissent être prises en compte;

- 3 : Regrouper la conférence départementale relative aux investissements prévue par la « NOME » et la conférence départementale d’évaluation des besoins du FACÉ;

- 4 : Autoriser jusqu’à 30 % de fongibilité des crédits entre les sous-programmes du FACÉ afin d’assurer une gestion plus souple des aides en cours d’année;

- 5 : Changer les modalités de calcul de l’enveloppe «extension des réseaux» afin de découpler son montant de celui de l’enveloppe «renforcement des réseaux»;

- 6 : Envisager, à terme, une fusion entre les sous-programmes «sécurisation des fils nus hors faible section» et «sécurisation des fils nus de faible section» voire «renforcement des réseaux» afin de simplifier les modalités de répartition des crédits du FACÉ; 

- 7 : Mieux informer les AODE des projets susceptibles d’être soutenus au titre du programme spécial du FACÉ par la réalisation d’un guide pratique comportant des exemples précis de projets subventionnés et l’organisation d’une réunion d’information; 

- 8 : Notifier les droits à subvention aux départements au plus tard au mois de février pour permettre aux AODE d’établir plus tôt leurs programmes de travaux pour l’année en cours; 

- 9 : Pour accroître la transparence de la gestion du FACÉ, communiquer aux AODE les résultats de l’inventaire réalisé sur l’ensemble du territoire ainsi que le détail de la répartition des crédits par département;

- 10 : Mettre en place un site internet dédié permettant aux AODE de transmettre leurs états prévisionnels de travaux et demandes de paiement et de suivre l’état d’avancement de leurs dossiers afin de fluidifier les échanges entre le ministère et les syndicats;

- 11 : Porter à 30 % le versement prévisionnel dont bénéficient les AODE pour les travaux commencés afin de réduire les difficultés de trésorerie qu’elles peuvent rencontrer; 

- 12 : Transmettre aux AODE des informations sur le coût moyen des travaux d’électrification rurale effectués selon une typologie spécifique pour leur permettre de comparer leur situation d’un département à l’autre;

- 13 : Réaliser tous les cinq ans un bilan de l’efficacité de l’utilisation des aides transmis aux AODE et rendu public;

- 14 : Au regard des importants besoins de travaux restant à financer, maintenir à niveau constant le montant des aides du FACÉ;

- 15 : Constituer un groupe de travail commun aux services du FACÉ et aux représentants des AODE pour réfléchir à une possible adaptation des règles de répartition des aides dans les zones non-interconnectées (ZNI);

- 16 : Élargir à terme les aides du FACÉ au soutien à la transition énergétique en milieu rural (rénovation de l’éclairage public, raccordement des énergies renouvelables, etc.)."



0  Réaction(s) › Lire
Inauguration de la centrale géothermique Clichy-Batignolles
Energies renouvelables | 2017-02-28 14:36:00 | Administrateur 'Energie 2007'
La centrale géothermique de l'éco-quartier Clichy-Batignolles (17ème arrdt de Paris) a été inaugurée ce 23 février. Le projet a été conduit par Eau de Paris, la Compagnie parisienne de chauffage urbain et Engie France réseaux, dans le cadre du Plan climat énergie de la ville de Paris. Il a bénéficié du soutien financier de l’ADEME, de la région Île‐de‐France et de l’Agence de l’eau Seine Normandie.

Située au Belvédère du Parc Martin Luther King, dans le 17ème arrondissement de Paris, la centrale "constitue le sixième puits de secours à l’Albien de Paris et permet de produire localement 83% des besoins en chaleur (chauffage et eau chaude sanitaire) de cet éco‐quartier", soit les besoins de 7.500 habitants..




Consulter le dossier de presse

(c) Eau de Paris


0  Réaction(s) › Lire
Géothermie: campagnes de mesure
Energies renouvelables | 2017-02-23 10:36:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Fonroche et Electerre de France mènent des campagnes de mesure à Riom dans le Puy-de-Dôme, ainsi qu’à Vendenheim et Eckbolsheim (Bas-Rhin), dans le cadre de projets de géothermie profonde. Ces campagnes sont conduites via le groupement d’intérêt scientifique Géodénergies.

A Riom, un convoi de camions vibreurs circule depuis le début de semaine, et pendant un mois. Les camions s’arrêtent tous les 20 mètres, pour déployer des plaques au sol et envoyer une vibration. Cette mesure géophysique "permet d’obtenir une échographie du sous-sol: le temps de trajet des ondes, capté par des géophones, apporte en effet des précisions sur sa structure géologique."

La campagne vise à "réduire les incertitudes sur la source de chaleur visée : des fluides avec des températures supérieures à 150°C, à des débits pouvant atteindre 350m3 /h, qui alimenteront à terme une centrale électrique et/ ou de production de chaleur."

L'autre campagne "s’intéresse aux bassins d’effondrement du Fossé rhénan et du fossé de la Limagne. Il s’agit cette fois d’enregistrer les micro-séismes de très faible magnitude (<2, seuil de la perception humaine), avant, pendant et après le forage des deux puits de production et d’injection." Le but est ici "de connaître le comportement initial des failles, et de suivre leur évolution au cours du projet géothermique", ainsi que "les caractéristiques du réservoir." Pour cela, quatre géophones, des "appareils qui enregistrent les ondes sismiques" ont été installés il y a un an à Vendenheim, à quelques mètres de profondeur." En avril 2017, ils "seront déplacés à quelques dizaines de mètres sous le sol. 4 géophones seront posés au même moment sur un site voisin, à Eckbolsheim."


0  Réaction(s) › Lire
Yonne: le premier pylône en zone blanche du plan THD
Réseaux | 2017-02-22 17:34:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Le Syndicat dépatemental d'énergie de l'Yonne a procédé à la mise en place du premier pylône de résorption des zones blanches, dans le cadre du plan très haut débit. Ce pylône alimentera en 2G, 3G et 4G la commune de Champcevrais, où il est implanté, et celles des alentours, jusqu'alors privées de téléphonie mobile.




Le financement est assuré par l'Etat, les communautés de communes et le SDEY.

Dans ce département, quelque 26 pylônes sont prévus dans un premier temps, et douze autres devraient suivre, tous installés sous maîtrise d'ouvrage déléguée du SDEY. L'Yonne compte 31 communes en zone blanche (sur les 268 visées par le plan THD).





0  Réaction(s) › Lire
Panorama 2016 du gaz renouvelable
Energies renouvelables | 2017-02-22 14:11:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Ce matin, dans les locaux de GRDF, avait lieu la publication du panorama français 2016 du gaz renouvelable.

2016 a vu croître légèrement le nombre de sites d'injection de gaz renouvelable avec 26 sites installés à la fin de l'année contre 17 en 2015 (soit une progression de 53%) ; la production ayant quasiment triplé en une année (215 GWh injectés dans le réseau en 2016 contre 82GWh en 2015). 

Si le biométhane ne représente actuellement que 0,05% de la consommation française de gaz naturel (+146% en 2016), la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) fixe ce taux à 10% en 2030, pour un nombre de sites estimé à 1.500 à cette date [ce qui n'est pas sans laisser perplexe une partie de la salle].

Les sites d'injection sont inéquitablement répartis selon les régions françaises, certaines n'ayant aucun site en service à ce jour (Normandie, Occitanie, PACA, Corse). La palme revient aux régions Grand Est et Hauts-de-France avec respectivement 7 et 6 sites en service.

Au 31 décembre 2016, 241 projets de sites étaients inscrits en file d'attente de raccordement, représentant un potentiel de production de 5TWh/an, soit la production annuelle de 420.000 clients. Ces projets ont un temps de réalisation généralement compris en 3 et 5 ans. 20 sites doivent être mis en service en 2017, 50 en 2018.

Edouard Sauvage, Directeur général de GRDF souligne que "le coût annuel de production du biométhane est inférieur à celui des énergies renouvelables électriques bénéficiant d'une obligation d'achat, de l'ordre de 30% (environ 99€/MWh)". Il estime également que, pour atteindre les objectifs fixés par la LTECV, il faut "prolonger la durée du contrat d'achat du gaz renouvelable de 15 à 20 ans, comme c'est le cas pour l'électricité".

Cliquez :
-
ici pour télécharger le communiqué de presse ;
- ici pour télécharger le panorama du gaz renouvelable (GRDF, Syndicat des énergies renouvelables, GRT Gaz, TIGF, SPEGNN)
- ici pour télécharger la présentation presse.


0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 11 12 13 14 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS