Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
7 Réaction(s) › Lire

 
Centre - Chargé de mission achats d'énergies
› Participez
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




La Flandre, territoire à énergie positive
Collectivités locales | 2017-03-23 11:14:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Désormais labellisé Territoire à énergie positive pour la croissance verte, la Flandre bénéficiera d'une aide de 570.000€ et du programme ‘CEE dans les TEPCV’.

"Cette enveloppe permettra de financer l’acquisition de véhicules propres (électriques et GNV) ainsi que des programmes de revalorisation de la biodiversité", indique le
Syndicat intercommunal d'énergie des communes de Flandre, qui a porté le projet.


0  Réaction(s) › Lire
Cour des comptes: évaluation de l'ADEME
Institutions | 2017-03-23 10:44:00 | Administrateur 'Energie 2007'
La Cour des comptes a rendu public un rapport particulier sur les comptes et la gestion de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), portant sur les exercices 2009 à 2014 (actualisé à 2015 pour la gestion).

Le rapport est plutôt favorable, la Cour estimant que l'ADEME "parvient à assumer de façon globalement satisfaisante les nombreuses missions qui lui sont confiées." Cependant, la rue de Cambon estime "qu’une attention particulière doit être portée à l’évolution de ses moyens financiers au cours des prochaines années. La gestion de l’agence présente par ailleurs des points d’amélioration, en matière de gestion des ressources humaines, de stratégie immobilière, de gestion des marchés et d’attribution des aides."

La Cour fait état d'un temps de travail pour une partie du personnel "sensiblement inférieur à la durée légale de 1.607 heures (moyenne de 1.513 heures en 2014 pour les employés)" et observe "que les absences d’un agent pendant 48 heures consécutives ne fassent l’objet d’aucune justification et cela, quel qu’en soit le nombre dans l’année." Elle constate "un défaut d’organisation de la fonction achats, trop faiblement centralisée." 

Enfin, elle déplore l'absence d'"évolution majeure de la stratégie immobilière de l’ADEME", plaidant comme le conseil
immobilier de l’État en février 2011, pour un regroupement de "ses services centraux à Angers, en abandonnant le site de Valbonne et en ne laissant subsister à Paris qu’une antenne légère." De même, "malgré le regroupement de plusieurs régions intervenu cette année, l’ADEME n’envisage de fermer aucune délégation implantée dans les chefs-lieux des régions qui ont aujourd’hui disparu."

> Dans sa réponse, Ségolène Royal indique que "le conseil des ministres du 31 juillet 2015 a affirmé que la nouvelle carte des régions devrait être prise en compte par les opérateurs de l'État dans leur organisation propre. D'ores et déjà, l'agence s'est engagée dans plusieurs opérations visant à réduire ses coûts immobiliers.

> Bruno Léchevin précise que "le projet de fermeture progressive du site de Valbonne a été abandonné, en accord avec la tutelle" et souligne que "les objectifs d'économies affichés dans le schéma pluriannuel de stratégie immobilière (SPSI) 2012-2016 ont été atteints et même dépassés. L'ADEME va poursuivre ses efforts de bonne gestion, en visant le respect du ratio de 12 m2 par agent dans le cadre du SPSI 2017-2020." Il estime ausi que "le maintien des sites actuels vise à fournir aux acteurs du territoire (collectivités et acteurs économiques), et en proximité, une expertise et un appui sur (les) thématiques" de l'agence.

Cliquez :
-
ici pour consulter le rapport particulier de la Cour des comptes sur la gestion de l'ADEME;
- ici pour lire la réponse de la Ministre;
- et ici pour celle du président de l'ADEME.


0  Réaction(s) › Lire
Turpe: 5, recours: 3
Combien ça coûte? | 2017-03-23 09:42:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Le feuilleton du cinquième Turpe se poursuit, indique Europ'Energies dans ses flashes du 21 mars, avec à ce jour trois recours :

- Le premier, émanant d'Enedis, a été déposé le 3 février 2017, devant le Conseil d’Etat, assorti d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC). L’audience relative à cette QPC "en même temps que le recours en annulation, a eu lieu hier. La décision du Conseil d’Etat (sur le transfert ou non de la QPC au Conseil Constitutionnel) devrait être connue dans une à deux semaines, a précisé une porte-parole du Conseil d’Etat à Europ'Energies."

- Second recours, celui formé par le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer le 10 mars. Il s'inscrit en prolongement du refus formulé initialement par la Ministre, le 17 janvier.

- Le troisième "vient d’être déposé par CFE-Energies (...). Le syndicat estime que, «en l’état, le Turpe 5 ne permet pas de garantir la continuité du service public»."

De son côté, l’Afieg, qui "regroupe des fournisseurs alternatifs d’énergie, demande que «l’incertitude pesant actuellement sur le Turpe 5 soit levée au plus vite»". Même demande du côté du CLEEE, interrogé par la lettre spécialisée, qui dénonce une "nouvelle étape (...) dans l’instabilité réglementaire." Les acheteurs d’énergie "espèrent «ne pas faire encore une fois les frais du désordre qui s’annonce, que ce soit en termes financiers (hausses supplémentaires) ou opérationnels (difficultés de bascule vers la nouvelle grille Turpe 5, problèmes de facturation de la part de nos fournisseurs, etc.)».".


-------------
Photo: au Conseil d'Etat, les réseaux électriques sont désormais enfouis et on ne craint plus les tempêtes.




0  Réaction(s) › Lire
5 colonnes montantes à la une
Réseaux | 2017-03-22 14:50:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Pendant qu'un rapport du législateur sur les colonnes montantes sommeille dans les entrailles de la République...

Peut-être plus pour si longtemps.

Le Médiateur national de l'énergie se fait l'écho d'une "très prochaine publication", en soulignant qu'il "continue de travailler sur le sujet", ayant confié à 
Pierre Sablière, consultant en droit de l’énergie, des "recherches sur les colonnes montantes. En consultant les archives, il a trouvé les travaux préparatoires du décret de 1946 qui confortent la présomption d’appartenance des colonnes montantes d’électricité au réseau public de distribution." 

EDF devrait ouvrir ses archives, estime Pierre Sablière, pour qui il apparaît clairement:

"- que l’intention du législateur était bien d’incorporer, par voie de nationalisation, et par le seul effet de la loi, tous les ouvrages nécessaires à la distribution de l’électricité sans exception (contrairement au secteur de la production où certaines installations en étaient exemptées), les transferts pouvant être valablement réalisés par voie réglementaire comme le précise les articles 6 et suivants de la loi. C’est donc bien la méthode qui a été retenue pour ce qui est des colonnes montantes dans la mesure où, comme le précise l’exposé des motifs du décret du 8 novembre 1946, elles «concourent sans aucun doute, au même titre que les autres ouvrages de la concession, à l’exercice du service public et doivent donc être soumis au même statut juridique».

- que l’exception concernant les propriétaires ne visait que ceux d’entre eux qui faisaient le choix de les conserver malgré l’interdiction de percevoir des redevances. Ce choix devait donc être porté à la connaissance des concessionnaires et si la déclaration prévue à l’article 3 du décret, exigée à peine de forclusion, ne semble concerner que le versement des indemnités en cas d’incorporation, la rédaction de l’avis du 18 juin 1946 semble l’exiger de tous et aurait donc également été destinée à faire connaître ce choix. Il serait souhaitable, à ce sujet, qu’EDF ouvre ses archives ce qui permettrait peut-être de connaître dans quelle proportion des propriétaires ont fait le choix de conserver leurs colonnes montantes, estimant les indemnités insuffisantes."


Cliquez ici pour consulter la note "La propriété des colonnes montantes d’électricité, un nécessaire retour aux sources" (Il y est question des "abus des «colonnards»", ça devrait vous mettre en appétit).


-------------------------
Sur le site du MNE, on trouvera aussi une page dédiée aux colonnes montantes ainsi qu'une fiche pratique à destination de copropriétés.


0  Réaction(s) › Lire
Concurrence: amende de 100 millions d'euros pour Engie
Ouverture des marchés | 2017-03-22 14:33:00 | Administrateur 'Energie 2007'
L'Autorité de la concurrence a infligé une amende de 100 millions d'euros à Engie pour abus de position dominante. Le fournisseur avait utilisé ses infrastructures commerciales dédiées aux TRV et son "fichier historique pour convertir ses clients aux tarifs réglementés du gaz  à des offres de marché de gaz et d'électricité."

L'Autorité souligne qu'Engie a"employé auprès des consommateurs un argument commercial trompeur selon lequel elle aurait garanti une sécurité d'approvisionnement en gaz supérieure à celle de ses concurrents pour inciter les clients à choisir ses offres."

La plainte émanait à la fois de Direct énergie et de l'association de consommateurs UFC-que choisir.

Engie n'a pas contesté les faits et a "souhaité recourir à une procédure de transaction avec l'Autorité. Le montant de la sanction a été fixé à 100.000.000 euros."

Cliquez
ici pour lire le communiqué et accéder à la décision complète.



0  Réaction(s) › Lire
Deux nouveaux groupements de commandes pour UNIHA
Ouverture des marchés | 2017-03-17 14:42:00 | Administrateur 'Energie 2007'
UniHA lance "l'opération Convergence des marchés publics de fourniture d'énergie, dans le but d'accompagner les établissements publics de santé confrontés aux enjeux et aux défis de la mise en place des GHT (Groupements hospitaliers de territoires)."

UNIHA prépare à la fois un "groupement dit ''passerelle'' pour l'électricité afin de satisfaire les besoins des nouveaux adhérents dès le 1er janvier 2018 pour une durée d'un an" et un groupement de commandes ''Utilité V3'' pour le gaz (à partir d'avril 2018) et l'électricité (à partir de janvier 2019) pour couvrir la période 2018/2022." Ce dernier couvrira "des besoins en électricité et gaz, du plus petit au plus gros contrat. Les tarifs T1 et Bleus y seront intégrés, de même que les contrats d'effacement (valorisation énergétique des groupes électrogènes)."

Le groupement ''passerelle'' permettra aux "établissements de se raccorder sans rupture de marché, en toute sécurité juridique au groupement de commande ''Utilité V3''."

Cliquez
ici pour télécharger le communiqué.


0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 11 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS