Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
7 Réaction(s) › Lire

 
Centre - Chargé de mission achats d'énergies
› Participez
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




Energie: l'ouverture du marché des particuliers a 10 ans
Ouverture des marchés | 2017-06-30 10:39:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Nous reproduisons ci-dessous, un communiqué du médiateur national de l'énergie, relatif au dixième anniversaire de la libéralisation du marché de l'énergie pour les particuliers.

"La libéralisation du marché de l’énergie pour les particuliers fête ses 10 ans
Le 1er juillet 2007, le marché de l’électricité et du gaz naturel pour les particuliers s’ouvrait à la concurrence. Un enjeu économique de taille qui concerne 32 millions de consommateurs d’électricité et 10,6 millions pour le gaz naturel. Actuellement, seulement 1 Français sur 2 sait qu’il peut changer de fournisseur et ils sont encore peu nombreux à passer à l’acte. Pourtant 81% de ceux qui connaissent la marche à suivre pour changer de fournisseur trouvent la démarche simple.

Un marché complexe à appréhender par les consommateurs
32 millions de compteurs d’électricité et 10,6 millions de compteurs de gaz naturel, 2 gestionnaires de réseaux de distribution en monopole sur 95% du territoire, 21 fournisseurs nationaux d’électricité et/ou de gaz naturel… Le secteur est jugé complexe par les consommateurs, parfois perdus depuis la libéralisation du marché. Ainsi, seuls 28% d’entre eux savent qu’Engie et EDF sont des entreprises différentes et concurrentes qui fournissent toutes les deux de l’électricité et du gaz naturel. Et près de 85% des Français sont toujours titulaires d’un contrat au tarif réglementé en électricité, alors que 68% considèrent l’ouverture du marché comme une bonne chose. Une certitude : 71% des ménages français jugent leur consommation d’énergie comme un sujet de préoccupation important.
Astuce : Afin de présenter le rôle de chacun, le médiateur propose des fiches pratiques sur energie-info.fr

Des consommateurs qui méconnaissent toujours leurs droits, pourtant réel
Les particuliers peuvent changer de fournisseur à tout moment et redevenir clients d’un fournisseur précédemment quitté (même pour les tarifs réglementés depuis 2010). De plus, il n’y a pas de période minimum d’engagement et le changement est gratuit, et géré par le nouveau fournisseur choisi… Pourtant, seulement 1 Français sur 2 sait qu’il peut changer de fournisseur d’énergie et ils ne sont que 13% à déclarer avoir effectué la démarche.
Pour le médiateur, deux étapes sont indispensables pour être un consommateur averti : prendre le temps de comparer les offres sur des outils indépendants des fournisseurs et lire tranquillement le contrat avant de le signer, sans subir la pression d’un démarcheur.
Astuce : Le médiateur propose un comparateur neutre et indépendant, mis à jour quotidiennement comparateur-offres.energie-info.fr

52% des foyers savent qu’ils pouvant changer de fournisseur d’électricité (1/3 en 2007)

68% des foyers considèrent que l’ouverture à la concurrence est une bonne chose (59% en 2008)

39%des foyers connaissent la marche à suivre pour changer de fournisseur d’énergie (20% en 2007)

« Créé pour accompagner les consommateurs dans le contexte de la libéralisation du marché, le médiateur national de l’énergie, qui a fêté ses 10 ans d’existence en décembre 2016, a informé plus de 12 millions de personnes depuis sa mise en place. En donnant les clés pour une bonne compréhension du marché, nous offrons aux consommateurs la possibilité de choisir, et non plus de subir, le marché de l’énergie. Cependant, leur confiance ne peut être obtenue que si tous les acteurs du secteur unissent leurs efforts, notamment par davantage de pédagogie, de clarté, et en améliorant leurs pratiques commerciales.» (Jean Gaubert)

Quelques dates clés pour les consommateurs
1er juillet 2007 Ouverture à la concurrence du marché de l’énergie pour les particuliers.
7 décembre 2010 Retour possible aux tarifs réglementés sans conditions pour les particuliers (Loi Nome).
18 avril 2012 Amélioration de la facturation d’électricité et de gaz naturel (Arrêté « Facture »).
15 avril 2013 Instauration d’une trêve hivernale des coupures d’énergie (Loi Brottes).
18 mars 2014 Le délai de rétractation passe de 7 à 14 jours (Loi Hamon).
17 août 2016 Interdiction des rattrapages de facturation de plus de 14 mois (Loi de transition énergétique).

Découvrez les vidéos "Comprendre le marché de l'énergie en 1 minute"



A l'occasion du 10ème anniversaire de cette ouverture, Jean Gaubert, médiateur national de l’énergie, organise une matinée d’échanges le 4 juillet 2017 sur le thème : « Bilan et perspectives de la libéralisation du marché résidentiel de l’électricité et du gaz naturel ». Cette matinée sera diffusée en direct sur le site internet de l’institution.

Consultez la page www.energie-mediateur.fr/10_ans_du_marche"

0  Réaction(s) › Lire
Hydro: un blanc dans le livre blanc
Ouverture des marchés | 2017-06-27 10:24:00 | Administrateur 'Energie 2007'
L’UFE, le SER et France Hydro Electricité ont publié un livre blanc consacré à l'hydroélectricité dans lequel ils "formulent sept propositions pour donner un nouvel élan à la première des énergies électriques renouvelables."

Celles-ci abordent tous les sujets, sauf un: celui du renouvellement des concessions.

"Réorienter les politiques nationales et européennes pour une meilleure cohérence globale:
- Assurer la cohérence des politiques entre elles;
- Evaluer réellement les politiques mises en place et l’impact des projets de textes proposés;
- Améliorer le dialogue et privilégier la concertation.
Réorienter les choix économiques et la fiscalité pour inciter au maintien et au développement de moyens de production hydroélectrique
- Adapter la fiscalité locale pesant sur les aménagements hydroélectriques;
- Bâtir un cadre économique stable et incitatif.
Rémunérer à leur juste valeur les services rendus au système électrique
- Etablir un modèle économique pour le stockage par STEP;
- Rémunérer les services rendus par l’hydroélectricité au système électrique vis-à-vis de l’équilibre offre-demande et de sa sécurisation."

En termes de cohérence, le livre blanc préconise une tutelle globale de la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC). L’hydroélectricité sous autorisation (moins de 4,5 MW de puissance installée) est la seule énergie régie par le domaine environnemental plutôt qu’énergétique. Pour inscrire pleinement la filière hydroélectrique dans les objectifs nationaux de politique énergétique, la petite hydroélectricité doit être gérée avec la grande hydroélectricité et l’ensemble des autres énergies, par la DGEC."

Pas de chèque en blanc
Ce livre blanc comprenant un blanc significatif, l'AFIEG a aussitôt réagi en rappelant qu'elle avait elle publié un livre de la même couleur en février 2017, dans lequel elle évoquait la feuille blanche du renouvellement des concessions hydroélectriques. Espérant un calendrier précis, l’AFIEG demandait alors qu'il "soit enfin, concrètement engagé pour favoriser les investissements en faveur des consommateurs et des collectivités locales sur lesquelles les barrages sont implantés", de l'ordre de 520 millions d'euros depuis 2006. De fait, le président du département des Pyrénées-Atlantiques a récemment demandé à l'Etat "une indemnité compensant une non perception de la redevance" (9.303.659 euros) du fait du non-renouvellement des concessions" de la vallée d’Ossau, arrivés à terme depuis 2012, mais toujours exploitées par l’opérateur historique, la Shem.

L'AFIEG, qui regroupe quelques candidats aux cheveux blanchis depuis des années en vaines attentes, souligne que "l’ensemble des textes réglementaires fixant le cadre du renouvellement des concessions hydroélectriques ont été publiés. Celui-ci constitue donc une exigence légale." Et précise, comme l'a indiqué la Cour des Comptes, que ce retard "constitue un manque à gagner conséquent pour les collectivités." 

On les invite à fraterniser autour d'un p'tit blanc sec.


0  Réaction(s) › Lire
Brice Bohuon, directeur général de la CRE
Institutions | 2017-06-20 17:25:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Nous publions, ci-dessous, un communiqué de la Commission de régulation de l'énergie, relatif à la nomination de Brice Bohuon en tant que directeur général.

"Jean-François Carenco nomme Brice Bohuon à la direction générale de la CRE

Diplômé de l’IEP de Paris et de l’école des Mines de Paris, ancien élève de l’ENA, membre du Conseil d’Etat, Brice Bohuon, est nommé directeur général de la CRE.

A sa sortie de l’ENA en 2007, il entre au Conseil d’Etat en tant que juge puis conseiller du gouvernement. De 2010 à 2013, il est secrétaire général adjoint du Conseil d’Etat et de la juridiction administrative ainsi que secrétaire général de la commission pour la transparence financière de la vie politique.

En 2013, il rejoint la SNCF Transilien au poste de secrétaire général. Depuis 2014, il était le directeur du Marketing et des Services, SNCF Transilien.

« Pour la direction générale de la CRE, j’ai choisi une personnalité issue de l’entreprise qui allie à la fois les qualités de juriste et d’ingénieur de haut niveau nécessaires à nos travaux et qui demandent une expertise reconnue » déclare Jean-François Carenco, président de la CRE. « Il lui appartient de conforter les analyses juridiques de la CRE mais aussi de la faire rayonner au profit des acteurs du système électrique et gazier français (consommateurs, industriels, entreprises ...). Son travail avec les instances européennes sera déterminant »."



0  Réaction(s) › Lire
Journal Officiel juin 2017
Institutions | 2017-06-20 15:44:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Journal Officiel du 18 juin 2017

Nominations
L'arrêté du 15 mai 2017 est relatif à la
composition du cabinet du Président de la République.

--------------------------
Journal Officiel du 17 juin 2017

Electricité
Par arrêté en date du 30 mai 2017, la société Iberdrola Energie France, dont le siège social est situé 40, rue de la Boétie, 75008 Paris, France, est autorisée à exercer l'activité d'achat d'électricité pour revente aux clients finals et aux gestionnaires de réseaux pour leurs pertes.

Agrément
Par arrêté en date du 6 juin 2017, la société Joul, dont le siège social est situé 55, rue du Faubourg-Montmartre, 75009 Paris, France, est agréée au titre de l'article L. 314-6-1 du code de l'énergie pour un nombre maximal de 100 contrats d'achat conclus en application de l'article L. 314-1 et du 1° de l'article L. 311-12 et une puissance installée correspondante maximale de 0,9 MW

Gaz naturel
Par arrêté en date du 6 juin 2017, sont autorisées à exercer l'activité de fourniture de gaz naturel sur le territoire français :
- la société Electrade SpA, dont le siège social est situé via Nonis, 68/A, 36063 Marostica (Italie), pour approvisionner les fournisseurs de gaz naturel ;
- la société Proviridis dont le siège social est situé 135, avenue de la Victoire, 13790 Rousset, pour approvisionner les clients non domestiques n'assurant pas de mission d'intérêt général et les fournisseurs de gaz.

---------------------------
Journal Officiel du 16 juin 2017

Nominations
L'arrêté en date du 19 mai 2017 porte nomination au cabinet du ministre d'Etat, ministre de la transition écologique et solidaire

CRE
Nous publions la délibération n° 2017-122 en date du 8 juin 2017 portant décision sur le tarif non péréqué d'utilisation des réseaux publics de distribution de gaz naturel concédés à Séolis

----------------------------
Journal Officiel du 14 juin 2017

CRE
Nous publions les décisions en date du 9 juin 2017 portant :
- nomination
- délégation de signature.

----------------------------
Journal Officiel du 13 juin 2017

CRE
La délibération n° 2017-118 en date du 1er juin 2017 porte évolution des grilles tarifaires des tarifs non péréqués d'utilisation des réseaux publics de distribution de gaz naturel au 1er juillet 2017.

----------------------------
Journal Officiel du 12 juin 2017

CRE
Nous publions une délibération de la CRE en date du 1er juin 2017 portant délégation de signature.

0  Réaction(s) › Lire
Autoconsommation: synthèse des débats
Innovation | 2017-06-16 14:42:00 | Administrateur 'Energie 2007'

L'AARHSE et la FNCCR ont publié une synthèse des débats du petit déjeuner consacré à "l'autoconsommation, l’autre transition énergétique ?", le 7 juin dernier.

Y participaient :
- Richard LOYEN, Délégué général d’Enerplan ;
- Dominique JAMME, Directeur des réseaux, Commission de régulation de l’énergie ;
- Sophie PEHLIVANIAN, Historienne, spécialiste de l’histoire du solaire en France ;
- Sven RÖSNER, Directeur de l’Office franco-allemand pour la transition énergétique (OFRATE).

Le compte-rendu est disponible sur le
site Territoire d'énergie,
sur le site de l'AARHSE.

Et vous pouvez aussi le télécharger au format PDF.




0  Réaction(s) › Lire
Le Morbihan inaugure la 1ère station hydrogène bretonne
Energies renouvelables | 2017-06-15 15:00:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Morbihan énergies et Engie Cofely ont inauguré, aujourd'hui, la première station de production, stockage et recharge en hydrogène de Bretagne.

Celle-ci est installée à Vannes, sur le parking des locaux du syndicat d'énergie, et permet "d’alimenter le premier véhicule hydrogène breton acquis par le syndicat, grâce au surplus d’électricité verte produite par le site". Pour ce faire, le syndicat s'est appuyé sur l'expertise d'Engie Cofely et d'Atawey.

Pour rappel, Morbihan énergies produit localement de l'électricité grâce à ses "850 m₂ de panneaux photovoltaïques de 126 kWc en toiture et par 2 mini éoliennes de 2,5 kWc chacune".

Cette réalisation constitue, en outre, "la première concrétisation de l’appel à projets « Territoires Hydrogènes » du Ministère de la transition écologique et solidaire (ex-Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer)".

Après avoir déployé plus de 260 bornes de recharge pour véhicules électriques à l'échelle départementale (250 bornes accélérées, 11 bornes rapides), Morbihan énergies prouve à nouveau son engagement dans les enjeux de mobilité durable dans le cadre de la transition énergétique. 

Consulter le communiqué de presse ici



0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS