Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
7 Réaction(s) › Lire

 
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez
Arnaque batterie condensateurs onse-cse.com
› Participez


Colloque
Colloque
Loisirs
Congrès FNCCR
Hydrocarbures
Institutions
Energie
AARHSE
Ouverture des marchés
Vos droits
Fournisseurs
Pannes d'électricité
Combien ça coûte?
Accidents
Nucléaire
Economies d'énergie
Energies renouvelables
Réseaux
Collectivités locales
Energie2007
Innovation
Véhicules électriques
Livres




Fournisseur : les 3 innovations d'ekWateur
Fournisseurs | 2017-03-02 11:25:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Nous reproduisons ci-après un communiqué d'ekWateur.
------------------

"ekWateur bouscule à nouveau le vieux monde des fournisseurs d'énergie

ekWateur, premier fournisseur d'énergie collaboratif, continue, six mois après son lancement, à bousculer la consommation énergétique des français en proposant aujourd'hui 3 innovations :
- ekWateur prend le virage de la Blockchain en étant le premier fournisseur d'énergie au monde à accepter les § SolarCoins comme moyen de paiement ;
- ekWateur, déjà le seul en France à vendre du gaz naturel 100% renouvelable (bio-méthane*), va plus loin dans la transition énergétique avec une offre spéciale qui démocratise le prix du bio-méthane en l'alignant sur le prix du gaz naturel classique ;
- ekWateur se lance dans les circuits courts en proposant à ses clients de choisir leur source de production électrique 100% renouvelable, locale et indépendante des grands énergéticiens.

« ekWateur depuis sa création veut être le fournisseur du changement. En introduisant le § SolarCoin comme monnaie de paiement, en alignant le prix du bio-méthane sur celui du gaz naturel et en permettant aux clients de choisir quel moyen de production électrique ils financent, nous continuons à innover dans un secteur qui n'en a pas l'habitude ! », déclare Julien Tchernia, Président et Co-fondateur d'ekWateur. « ekWateur s'engage ainsi à soutenir les petits producteurs français d'électricité renouvelable, la production de gaz bio-méthane en Europe et aussi la production d'électricité solaire décentralisée partout dans le monde. »

Régler ses factures d'énergie en § SolarCoins
Désormais, l'ensemble des clients d'ekWateur auront la possibilité de régler leurs factures d'énergie en § SolarCoins. Un client va pouvoir payer un producteur d'électricité solaire en direct, obtenir des § SolarCoins en échange et les donner à ekWateur pour avoir de l'énergie chez lui. C'est un lien direct entre producteur et consommateur.
ekWateur – a pour volonté de développer le modèle de production d'énergie décentralisée – et est donc à ce jour le premier fournisseur au monde à utiliser la technologie blockchain en acceptant les § SolarCoins comme moyen de paiement et d'échange.

Le saviez –vous :
§ SolarCoin est une monnaie numérique basée sur un élément tangible : l'électricité de source solaire. Elle est régie par la Fondation SolarCoin et a été développée sur la base de la technologie blockchain pour générer une monnaie complémentaire pour les producteurs d'électricité solaire. Les propriétaires d'installation solaires enregistrées dans le réseau SolarCoin reçoivent un § SolarCoin pour chaque MégaWattheure (MWh) d'électricité solaire produite. Cette récompense complémentaire numérique est pour les producteurs d'électricité solaire une nouvelle source de revenu ce qui augmente la rentabilité de leurs centrales, et in fine vise à accroître leur nombre.

Du gaz 100% bio-méthane au prix du gaz naturel
Il est désormais possible de consommer du bio-méthane au prix du gaz naturel. Alors qu'ekWateur garantit 5% de gaz renouvelable (bio-méthane) dans toutes ses offres Gaz, une option permettait également de consommer du gaz 100% renouvelable (du bio-méthane), pour un supplément de 6,99 €/MWh. Avec cette nouvelle offre ce supplément est gratuit. Cette offre est cependant limitée : seuls les 2 400 premiers clients Gaz inscrits pourront en bénéficier. Pour que tous soient sur un pied d'égalité, les consommateurs ayant déjà souscrit à ekWateur auparavant seront automatiquement basculés sur cette offre pour ceux ayant choisi le gaz 100% renouvelable. Les autres pourront le faire en un simple clic depuis leur espace client.

Des garanties d'origine renouvelable locale et des sites de production identifiés
L'électricité correspond au cheminement d'électrons sur un réseau et il n'est pas possible de connaître, par l'observation de ces électrons, leur origine. Cela dit chacun devrait pouvoir choisir à quel producteur il donne son argent. C'est ce que va permettre cette nouvelle offre. Les clients ekWateur peuvent sélectionner l'origine de leur électricité via des garanties d'origine locale « premium » pour 3,99 € supplémentaires par MWh. Le choix sera possible bientôt possible parmi plusieurs centrales électriques, situées dans différentes régions de France. L'une d'entre elle est d'ores et déjà sélectionnée par le fournisseur. D'autres sont à venir.

*Le bio-méthane provient de la fermentation de produits agricoles - alors que le gaz naturel est une énergie fossile obtenue par extraction."


0  Réaction(s) › Lire
Autoconsommation d'élec renouvelable : la loi publiée au JO
Institutions | 2017-03-01 11:30:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Journal Officiel du 1er mars 2017

TRV
Nous publions
la délibération en date du 23 février 2017 portant vérification de la conformité du barème des tarifs réglementés de vente de gaz proposé par Engie pour le mois de mars 2017.

--------------------------
Journl Officiel du 28 février 2017

TEPCV
Nous publions l'arrêté en date du du 24 février 2017 modifiant l'arrêté du 22 juin 2016 relatif aux modalités des mesures réalisées en application du décret n° 2016-812 du 17 juin 2016 portant application de l'article 65 de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte. 
"Publics concernés : opérateurs agréés pour le contrôle technique des véhicules légers et automobilistes.
Objet : contrôle complémentaire des émissions de polluants atmosphériques lors du contrôle technique.
Entrée en vigueur : le présent arrêté entre en vigueur au lendemain de sa publication au Journal officiel .
Notice : le texte modifie l'arrêté du 22 juin 2016 relatif aux modalités des mesures réalisées en application du décret n° 2016-812 du 17 juin 2016 portant application de l'article 65 de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Il prolonge la période de réalisation des mesures et modifie la liste des centres dans lesquels se déroule l'expérimentation."

----------------------------
Journal Officiel du 26 février 2017

TEPCV 
Le décret n° 2017-238 en date du 24 février 2017 modifie la période de réalisation des mesures prévues par le décret n° 2016-812 du 17 juin 2016 portant application de l'article 65 de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.
"Publics concernés : opérateurs agréés pour le contrôle technique des véhicules légers et automobilistes.
Objet : prolongation de la période de réalisation des mesures réalisées à titre expérimental dans le cadre du renforcement du contrôle des émissions de polluants atmosphériques lors du contrôle technique des véhicules légers.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : la période de réalisation des mesures réalisées à titre expérimental dans le cadre du renforcement du contrôle des émissions de polluants atmosphériques, en application de l'article 65 de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, est prolongée jusqu'au 30 avril 2017 afin de disposer de suffisamment de données. "

Biogaz
Par arrêté en date du 24 février 2017, la durée des contrats d'achat de l'électricité produite par les installations qui valorisent le biogaz est étendue de 15 à 20 ans.

CEE
L'arrêté en date du 24 février 2017 modifie l'arrêté du 9 février 2017 portant validation du programme « économies d'énergie dans les TEPCV » dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie.
"Publics concernés : territoires à énergie positive pour la croissance verte de moins de 250 000 habitants.
Objet : modification du programme « Economies d'énergie dans les TEPCV » dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : le présent arrêté vient modifier l'arrêté du 9 février 2017 portant validation du programme « Economies d'énergie dans les TEPCV » comme programme d'innovation en faveur de la maîtrise de la demande énergétique dans le cadre de la troisième période du dispositif des certificats d'économies d'énergie. "

Nomination
Par arrêté en date du 24 février 2017, Hélène Begon est nommée sous-directrice des affaires générales au sein du Commissariat général au développement durable du ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat, pour une durée de 3 ans.

----------------------------
Journal Officiel du 25 février 2017

Autoconsommation
La loi n° 2017-227 en date du 24 février 2017 ratifie les ordonnances n° 2016-1019 du 27 juillet 2016 relative à l'autoconsommation d'électricité et n° 2016-1059 du 3 août 2016 relative à la production d'électricité à partir d'énergies renouvelables et visant à adapter certaines dispositions relatives aux réseaux d'électricité et de gaz et aux énergies renouvelables.

Nomination
Par arrêté en date du 9 février 2017, l'article 1er de l'arrêté du 19 décembre 2016 portant nomination au conseil d'administration de la caisse centrale d'activités sociales des industries électriques et gazières, est modifié comme suit : « Alain BETTY » est remplacé par « Alain BETTI ».

----------------------------
Journal Officiel du 24 février 2017

Capacité
Nous publions l'arrêté en date du 17 février 2017 portant application du décret n° 2016-1927 du 28 décembre 2016 fixant les conditions dans lesquelles est acquittée l'obligation de capacité de transport établie par l'article L. 631-1 du code de l'énergie.

----------------------------
Journal Officiel du 23 février 2017

Electricité
Par arrêté en date du 21 février 2017, sont déclarés d'utilité publique, les travaux de création d'une liaison électrique sous-marine et souterraine à courant continu à 320.000 V, entre le poste de Chilling (Royaume-Uni) et le poste RTE de Tourbe, sur le territoire des communes d'Amfreville, Banneville-la-Campagne, Bellengreville, Bourguébus, Bréville-les-Monts, Cagny, Démouville, Emiéville, Escoville, Frénouville, Gonneville-en-Auge, Hérouvillette, Merville-Franceville-Plage, Sannerville, Soliers, Touffréville (14).

Nomination
Le décret en date du 20 février 2017 porte nomination de membres du Haut Comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire. 


0  Réaction(s) › Lire
Eolienne avec stockage: 12 h de sécurisation à Marie Galante
Innovation | 2017-02-28 17:59:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Installée à Petite Place depuis plus d'un an (1), la première centrale éolienne avec stockage française a permis de sécuriser l'alimentation des habitants de Marie Galante pendant 12 heures consécutives, le 8 février 2017.

Ce jour-là, l'île était en effet coupée du réseau électrique guadeloupéen pour permettre les travaux de raccordement du nouveau poste électrique d’EDF Archipel. Durant une demi-journée, la centrale éolienne de Petite Place a assuré 40% des besoins électriques (au-delà du seuil réglementaire de 30% appliqué aux autres installations d'EnR) et, "grâce à son système de prévision et de stockage, la production injectée par le parc éolien de Petite Place est restée parfaitement stable, comprise entre 1.500 et 1.800 kW, pendant toute la période, et selon les besoins exprimés au préalable par le gestionnaire du réseau."

Pour Quadran Caraïbes, exploitant du parc, la transition énergétique "est déjà une réalité en Outre-mer. Il est possible d’exploiter les réseaux électriques insulaires avec une forte proportion d’énergies renouvelables partiellement stockables et gérées de manière «intelligente»."


---------------
1) En service depuis fin 2015, la centrale éolienne de Petite Place dispose d'une puissance de 2,5 MW. Elle produit 6 GWh d’électricité par an, soit la consommation de plus de 6.000 personnes. Elle dispose d'une batterie d'accumulateurs de 500 KWh, destinée à lisser la production, en fonction du vent.








0  Réaction(s) › Lire
FACE: rapport sénatorial
Combien ça coûte? | 2017-02-28 16:00:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Jacques Genest, sénateur de l'Ardèche, a rendu public son rapport consacré à la gestion et à l’utilisation des aides aux collectivités pour l’électrification rurale.

> Cliquez
ici pour télécharger le rapport

Le rapport revient sur la transformation du FACÉ en compte d’affectation spéciale (CAS) en 2011, les difficultés techniques qui en ont résulté et un retour à la normale observé depuis deux, avec des délais d’instruction des dossiers et de paiement redevenus satisfaisants.


Le rapport se conclut par 16 propositions:

"- 1 : Évaluer l’opportunité d’inclure un critère de densité démographique dans les modalités de classement des communes en régime urbain ou rural de distribution d’électricité afin de mieux prendre en compte le caractère rural des communes;

- 2 : S’assurer de la bonne application des dispositions de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte s’agissant de la méthode d’évaluation des besoins à l’occasion de l’inventaire de 2017 afin que les mesures de la qualité de l’électricité effectuées par les AODE puissent être prises en compte;

- 3 : Regrouper la conférence départementale relative aux investissements prévue par la « NOME » et la conférence départementale d’évaluation des besoins du FACÉ;

- 4 : Autoriser jusqu’à 30 % de fongibilité des crédits entre les sous-programmes du FACÉ afin d’assurer une gestion plus souple des aides en cours d’année;

- 5 : Changer les modalités de calcul de l’enveloppe «extension des réseaux» afin de découpler son montant de celui de l’enveloppe «renforcement des réseaux»;

- 6 : Envisager, à terme, une fusion entre les sous-programmes «sécurisation des fils nus hors faible section» et «sécurisation des fils nus de faible section» voire «renforcement des réseaux» afin de simplifier les modalités de répartition des crédits du FACÉ; 

- 7 : Mieux informer les AODE des projets susceptibles d’être soutenus au titre du programme spécial du FACÉ par la réalisation d’un guide pratique comportant des exemples précis de projets subventionnés et l’organisation d’une réunion d’information; 

- 8 : Notifier les droits à subvention aux départements au plus tard au mois de février pour permettre aux AODE d’établir plus tôt leurs programmes de travaux pour l’année en cours; 

- 9 : Pour accroître la transparence de la gestion du FACÉ, communiquer aux AODE les résultats de l’inventaire réalisé sur l’ensemble du territoire ainsi que le détail de la répartition des crédits par département;

- 10 : Mettre en place un site internet dédié permettant aux AODE de transmettre leurs états prévisionnels de travaux et demandes de paiement et de suivre l’état d’avancement de leurs dossiers afin de fluidifier les échanges entre le ministère et les syndicats;

- 11 : Porter à 30 % le versement prévisionnel dont bénéficient les AODE pour les travaux commencés afin de réduire les difficultés de trésorerie qu’elles peuvent rencontrer; 

- 12 : Transmettre aux AODE des informations sur le coût moyen des travaux d’électrification rurale effectués selon une typologie spécifique pour leur permettre de comparer leur situation d’un département à l’autre;

- 13 : Réaliser tous les cinq ans un bilan de l’efficacité de l’utilisation des aides transmis aux AODE et rendu public;

- 14 : Au regard des importants besoins de travaux restant à financer, maintenir à niveau constant le montant des aides du FACÉ;

- 15 : Constituer un groupe de travail commun aux services du FACÉ et aux représentants des AODE pour réfléchir à une possible adaptation des règles de répartition des aides dans les zones non-interconnectées (ZNI);

- 16 : Élargir à terme les aides du FACÉ au soutien à la transition énergétique en milieu rural (rénovation de l’éclairage public, raccordement des énergies renouvelables, etc.)."



0  Réaction(s) › Lire
Inauguration de la centrale géothermique Clichy-Batignolles
Energies renouvelables | 2017-02-28 14:36:00 | Administrateur 'Energie 2007'
La centrale géothermique de l'éco-quartier Clichy-Batignolles (17ème arrdt de Paris) a été inaugurée ce 23 février. Le projet a été conduit par Eau de Paris, la Compagnie parisienne de chauffage urbain et Engie France réseaux, dans le cadre du Plan climat énergie de la ville de Paris. Il a bénéficié du soutien financier de l’ADEME, de la région Île‐de‐France et de l’Agence de l’eau Seine Normandie.

Située au Belvédère du Parc Martin Luther King, dans le 17ème arrondissement de Paris, la centrale "constitue le sixième puits de secours à l’Albien de Paris et permet de produire localement 83% des besoins en chaleur (chauffage et eau chaude sanitaire) de cet éco‐quartier", soit les besoins de 7.500 habitants..




Consulter le dossier de presse

(c) Eau de Paris


0  Réaction(s) › Lire
Géothermie: campagnes de mesure
Energies renouvelables | 2017-02-23 10:36:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Fonroche et Electerre de France mènent des campagnes de mesure à Riom dans le Puy-de-Dôme, ainsi qu’à Vendenheim et Eckbolsheim (Bas-Rhin), dans le cadre de projets de géothermie profonde. Ces campagnes sont conduites via le groupement d’intérêt scientifique Géodénergies.

A Riom, un convoi de camions vibreurs circule depuis le début de semaine, et pendant un mois. Les camions s’arrêtent tous les 20 mètres, pour déployer des plaques au sol et envoyer une vibration. Cette mesure géophysique "permet d’obtenir une échographie du sous-sol: le temps de trajet des ondes, capté par des géophones, apporte en effet des précisions sur sa structure géologique."

La campagne vise à "réduire les incertitudes sur la source de chaleur visée : des fluides avec des températures supérieures à 150°C, à des débits pouvant atteindre 350m3 /h, qui alimenteront à terme une centrale électrique et/ ou de production de chaleur."

L'autre campagne "s’intéresse aux bassins d’effondrement du Fossé rhénan et du fossé de la Limagne. Il s’agit cette fois d’enregistrer les micro-séismes de très faible magnitude (<2, seuil de la perception humaine), avant, pendant et après le forage des deux puits de production et d’injection." Le but est ici "de connaître le comportement initial des failles, et de suivre leur évolution au cours du projet géothermique", ainsi que "les caractéristiques du réservoir." Pour cela, quatre géophones, des "appareils qui enregistrent les ondes sismiques" ont été installés il y a un an à Vendenheim, à quelques mètres de profondeur." En avril 2017, ils "seront déplacés à quelques dizaines de mètres sous le sol. 4 géophones seront posés au même moment sur un site voisin, à Eckbolsheim."


0  Réaction(s) › Lire



PRECEDENTE Page(s) : 6 | 7 | 8 | 9 | 10 11 12 13 14 15 SUIVANTE

Sciences humaines et énergie: 5e Prix de l'AARHSE
01/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) › Lire

Greenlys: smart grid et consommateurs
27/12/2016 | Administrateur 'Energie 2007'
0 Réaction(s) Lire
Cette brève paraît à la bonne date mais son contenu n'est pas à jour ! -> annulé en 2015 en raison des attentats du 13/11, le SMCL a été reprogrammé et se tiendra du 31 mai au 2 juin 2016. http://www.salondesmaires.com/le-salon/presentation-du-salon/







NDLR: On corrige l'illustration (pas la brève, qui était à jour), merci.
2016-09-09 16:11:03 | justineremarque › Lire
Le mélange des genres continue allégrement...
2016-09-08 16:16:41 | Régulateur › Lire
énergies renouvelables (pico hydraulique)
2016-04-06 18:01:30 | charles.verard@orange.fr › Lire
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS