Données des villes, données des champs
23/09/2015 | Administrateur Energie 2007
La FNCCR organise un colloque consacré au "big data territorial", avec de l'open data dedans, le 16 décembre 2015 à Paris (Cité universitaire). Programme et bulletin ...
0 Réaction(s) › Lire

 
[Linky]Dossier dans Canard PC Hardware
› Participez
Les tarifs d'achat c'est bien fini!
› Participez
Anne Lauvergeon nommée présidente de boostHeat
› Participez
"Economie d'Energie" et l'international
› Participez
Okavango: tiers financement pour industriels
› Participez

Retour 

16 décembre: colloque données des villes, données des champs
Colloque | 2015-11-06 10:26:00 | Administrateur 'Energie 2007'

La FNCCR organise un colloque le 16 décembre prochain, à la Cité universitaire de Paris, consacré aux données publiques : « données des villes, données des champs ».


Cliquez ici pour télécharger le programme et le bulletin d'inscription.

Pour les collectivités territoriales, le « big data » soulève aujourd’hui davantage de questions qu’il n’apporte de solutions… sauf celles proposées par les entreprises « clefs en mains », sans que l’intérêt général soit forcément au rendez-vous. Il appartient aux acteurs publics de définir leur propres modèles, à la fois respectueux de la vie privée des citoyens et leur apportant les services innovants qu’ils attendent.

Comme les données, les défis sont multiples. Or, toutes les données ne se valent pas. Leur sélection, leur conservation, leur valorisation et leur diffusion supposent de définir de nouvelles passerelles entre acteurs publics et entreprises, posant la question du « tiers de confiance », à la fois pour garantir la vie privée et définir des modèles économiques pérennes, dans tous les territoires.


-------------------

Les tables-rondes

9h00 / Open data, vie privée, quelles régulations ?
Quel est le cadre légal dans lequel s’exercent la collecte et l’exploitation des données ? Les premières expérimentations témoignent d’un paradoxe : les citoyens « offrent » aisément leurs données, y compris les plus sensibles, à des opérateurs privés (Google, Facebook, opérateurs téléphoniques…) mais s’interrogent sur leur éventuelle utilisation dans un cadre public. Ainsi, le déploiement de compteurs évolués de gaz et d’électricité suscite de nombreuses interrogations. Auxquelles pourrait répondre le projet de « loi numérique ».

Intervenants:
- Représentant de l'IGN ;
- Jean-Luc Dupont, Président du SIEIL 37, vice-président de la FNCCR
- Emile Gabrié, chef du service du secteur régalien et des collectivités territoriales, CNIL
- Laure Lucchesi, Directrice générale, Etalab
- François Ménard, Sociologue, PUCA


11h / Quelles sont les données « utiles » ? L’avis des acteurs territoriaux
« Big data » ? Outre les –nombreux- capteurs existants, la multiplication des objets connectés entraîne une inflation des données collectées, leur exploitation étant alors subordonnée à un tri et une sélection rigoureux. Si nombre de données sont inutiles, d’autres sont utiles mais inexploitables parce que trop sensibles… Il appartient aux acteurs publics de définir leurs propres modalités de collecte et de choix des données, pour mieux les valoriser ensuite.

Intervenants :
- Awa Ndiaye, Chef de projet Open Innovation en charge de la gestion du projet Open Data Paris, Ville de Paris ;
- Nathalie Vernus Prost, Administrateur général des données, Métropole de Lyon ;
- Lionel Silleau, chef de projet SIG, Sipperec ;
- Marc Aubry, directeur général de Morbihan Energies ;
- Alain Vaucelle, chargé de mission TIC, Plaine commune ;
- Julien Robillard, Coop InfoLab.


14h / Quels tiers pour quelle confiance ?
La gestion des données sensibles ou non suppose l’émergence d’acteurs de confiance, publics ou privés. Les entreprises peuvent-elles être des « tiers de confiance » ? N’est-ce pas davantage le rôle des acteurs publics, garants de l’intérêt général ? Et comment appréhender l’essor des demandes de la société civile, lorsque les citoyens entendent eux aussi collecter et exploiter leurs propres données ? 

Intervenants :
- Alain Leboeuf, député de Vendée, Président du SYDEV (sous réserves) ;
- Sophie Houzet, représentante du Pôle numérique Drôme ;
- Isabelle Drochon, responsable du programme "traitement et valorisation des données de consommation", GrDF ;
- Jean-François Legendre, Responsable Développementà l’AFNOR ;
- Gilles Quinquenel, Manche numérique, FNCCR ;
- Camille Loth, directeur Marketing & Communication
de M2Ocity.
- François Blanc, directeur Programme numérique, ERDF


16h / Quels modèles économiques ?
La donnée présente-t-elle un intérêt économique pour les acteurs publics ? Faut-il l’exploiter à perte ? La céder gracieusement à des opérateurs privés ou à des citoyens ? L’expérience des FabLab est-elle reproductible à grande échelle et concerne-t-elle tous les territoires ? Comment « monétiser » les données publiques pour amortir les coûts de développement et exploitation des outils qui les utiliseront ?

Intervenants :
- Pierre-Yves Geoffard, Professeur, Ecole d’économie de Paris ;
- Représentant de l’ARCEP ;
- Hervé Paul, Maire de Saint-Martin-du-Var, Métropole Nice Côte d'Azur ;
- Hervé Rannou, Président de CityZen Data ;
- Pascal Sokoloff, directeur général de la FNCCR ;
- Gabrielle Gauthey, directrice des investissements, Caisse des Dépôts et Consignations.

 
0  Réaction(s)
Imprimer Envoyer à un ami 



Nom *

  Prénom *
Email *   Pseudo *
Société *      
Commentaire *
 
  * Champs obligatoires
 
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS